Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Poitiers : 450 personnes marchent pour Tiphaine Véron, portée disparue au Japon

samedi 10 novembre 2018 à 15:44 Par Manon Vautier-Chollet, France Bleu Poitou et France Bleu

Samedi midi, à Poitiers, plus de 400 personnes se sont réunies lors d'une marche pour Tiphaine Véron. La Poitevine a disparu au Japon depuis plus de trois mois maintenant. La famille espère faire accélérer les recherches.

450 personnes sont parties de la place Notre-Dame pour rejoindre la mairie de Poitiers.
450 personnes sont parties de la place Notre-Dame pour rejoindre la mairie de Poitiers. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Poitiers, France

Ils étaient 450 ce samedi à Poitiers pour Tiphaine Véron. Sa famille, ses proches mais aussi des anonymes portaient un macaron vert, couleur de l'espoir, sur le manteau. C'est la première marche organisée à Poitiers depuis la disparition de la Poitevine au Japon le 29 juillet dernier. Les personnes présentes assuraient être là pour soutenir la famille, mais aussi pour garder espoir et que Tiphaine ne soit pas oubliée.

Je ne connais pas la famille, mais je suis là pour la soutenir moralement. Essayons d'être optimiste et de mobiliser les gens

Anne est venue de Châtellerault pour la marche. "Je ne connais pas la famille, mais je suis là pour la soutenir moralement. J'ai une fille qui vit en Inde, et nous savons l'angoisse que c'est quand nous n'avons pas de nouvelles. C'est tout ce qu'on peut faire, montrer qu'on est là." Elle ajoute, "essayons d'être optimiste et de mobiliser les gens".

Une mobilisation comme aujourd'hui permet de montrer qu'il y a des gens qui veulent savoir ce qu'il se passe et que l'enquête avance

De son côté, la famille de Tiphaine Véron, très touchée par cet élan de solidarité, espère faire accélérer les recherches. "Le but est que la pression ne soit jamais relâchée. Une mobilisation comme aujourd'hui permet de montrer qu'il y a des gens qui veulent savoir ce qu'il se passe et que l'enquête avance" explique Sibylle Véron, la soeur de Tiphaine.