Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Poitiers : la compagnie L'Homme Debout répare l'oeuvre en hommage aux migrants

-
Par , France Bleu Poitou

Après l'incendie de l'oeuvre "SOS" à Poitiers, devant le musée Sainte-Croix de Poitiers, la compagnie l'Homme Debout l'a faite réparer par un petit garçon de 8 ans... en fait le bonhomme en osier de leur spectacle.

A la place du trou causé par l'incendie, les artistes ont posé un grand gilet de sauvetage.
A la place du trou causé par l'incendie, les artistes ont posé un grand gilet de sauvetage. © Radio France - Marie Dorcet

Poitiers, France

Depuis quatre jours, les passants voyaient le trou laissé par l'incendie de l'oeuvre "Save our souls" en hommage aux migrants devant le musée Sainte-Croix de Poitiers. Depuis le matin de Noël, ils voient désormais un grand gilet de sauvetage barré d'un "SOS" à la place

A l'origine de la réparation, la compagnie poitevine L'Homme Debout. Au début de l'exposition "Traversées" dont fait partie l'oeuvre en gilets de sauvetage de l'artiste Achilleas Souras, la compagnie a présenté Mo, une marionnette en osier géante. Mo est un petit garçon de 8 ans qui a fui la guerre dans son pays et se retrouve à Poitiers. L'incendie d'une oeuvre en hommage aux migrants a donc touché les artistes de la compagnie. 

"On s'est dit que c'était beau d'imaginer que Mo, lui aussi, a vu ça, et est venu offrir à cette ville son gilet, la trace de ses souffrance, pour réparer la blessure qui a été faite" - Benoît Mousserion, directeur artistique 

"On s'est senti très concernés en tant qu'artistes et en tant que citoyen"

Dans la nuit du 24 au 25, les artistes se sont donc rendus auprès de l'oeuvre pour cacher le trou dû à l'incendie avec ce grand gilet de sauvetage. S'ils ne veulent pas rentrer dans les détails techniques, car pour le directeur artistique "ce qui est important, c'est l'histoire qu'on a voulu raconter", on sent l'émotion dans sa voix lorsqu'il en parle. 

Au moment de l'incendie, je me suis dit "Non, je ne veux pas que dans la ville où je fais des choses, des gens pensent qu'ils peuvent faire ça sans qu'on réagisse" 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu