Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Poitiers : la meurtrière de Marina Fuseau échappe aux Assises

mardi 29 janvier 2019 à 10:44 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou et France Bleu La Rochelle

La jeune femme qui avait tué fin octobre 2017 Marina Fuseau, une éducatrice de 39 ans, dans un foyer poitevin où elle travaillait, ne sera pas jugée. La chambre de l'instruction de Poitiers l'a annoncé se rapportant aux conclusions des experts psychiatres jugeant la meurtrière irresponsable.

Il y a bientot un an, les amis, collègues et la famille de Marina avaient manifesté sur le perron de l'hôtel de ville Poitiers
Il y a bientot un an, les amis, collègues et la famille de Marina avaient manifesté sur le perron de l'hôtel de ville Poitiers © Radio France - Manon Vauthier-Chollet

Poitiers

Marina Fuseau, originaire de Charente, venait d'arriver au foyer Cécile et Marie-Anne, rue Riffault, pour prendre son travail lorsqu'elle a été tuée à coups de couteau par une résidente du foyer. Cette jeune femme de 20 ans, instable psychologiquement, refusait qu'on place son bébé de 16 mois. C'est pour cela qu'elle l'aurait tuée. 

Des experts unanimes pour juger la meurtrière irresponsable

Ce meurtre avait provoqué une très vive émotion. Plus de 300 personnes avaient participé quinze jours plus tard à une marche blanche qui s'était terminée devant le foyer où l'éducatrice avait été tuée. En février dernier, une cérémonie avait eu lieu à Poitiers : 80 personnes y avaient participé. Certaines exhibaient des affiches sur lesquelles l'on pouvait lire "justice pour Marina" car une première expertise concluait déjà à l'irresponsabilité possible de la meurtrière. 

Depuis, deux autres experts psychiatres sont parvenus aux mêmes conclusions. L'avocate des parents de la victime espérait il y a trois mois, sans trop y croire, que la chambre de l'instruction de Poitiers laisse ouverte la voie d'un procès. Il n'aura donc pas lieu. La meurtrière est certes reconnue coupable mais pas responsable et donc elle va être internée en milieu fermé.

La rancœur de la maman de Marina 

Aussitôt la nouvelle annoncée, Colette Fuseau, la maman de la victime est effondrée. "On a la rancœur contre la justice. Comment va-t-on s'apaiser de cette chose là ?" s'interroge-t-elle. Elle qui, comme son mari, comptait sur un procès pour comprendre, entendre l'accusée. 

Pour la suite, les parents de Marina comptent engager des démarches à l'encontre des "patrons" de leur fille "parce qu'ils auraient dû la protéger" explique la maman qui compte aussi tout faire pour qu'une plaque commémorative en souvenir de leur fille soit apposée là où elle a été tuée.