Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Poitiers : un jeune homme se tue en chutant d'un toit

Samedi matin, un jeune homme d'une vingtaine d'années a fait une chute mortelle à Poitiers. Il est tombé d'un toit.

Le jeune homme a été retrouvé, gisant sur le sol, rue du Pigeon Blanc.
Le jeune homme a été retrouvé, gisant sur le sol, rue du Pigeon Blanc. - capture d'écran google maps

Poitiers, France

Un jeune homme d'une vingtaine d'années a fait une chute mortelle, samedi matin, rue du Pigeon Blanc à Poitiers. Il a chuté d'un toit de la rue, à une haute d'une dizaine de mètres. Il était originaire de Pessac, en Gironde.

Aperçu en train de marcher sur les toits

Ce sont des riverains qui l'ont vu, gisant sur le sol, rue du pigeon blanc, vers 8 heures et demi samedi matin. Il est décédé peu après l'arrivée des secours sur place. Selon plusieurs témoignages, le jeune homme d'une vingtaine d'années aurait été aperçu en train de marcher sur les toits des maisons de la rue un peu avant sa chute. 

La police recherche des témoignages

Les enquêteurs ont auditionné des témoins tout le weekend. Ils ont pu établir que le jeune Girondins était venu à Poitiers pour faire la fête. Il a commencé la soirée chez des amis, avant de rejoindre une boite de nuit. Il a quitté son groupe d'amis à la sortie de la discothèque. C'est plusieurs heures plus tard qu'il a été aperçu sur les toits.

Pour l'instant, les policiers privilégient la piste accidentelle, mais ils n'écartent aucune hypothèse. Une autopsie prévue en début de semaine permettra d'en savoir plus, notamment pour déterminer si la victime était sous l'emprise d'alcool ou de stupéfiants.