Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Poker clandestin: 10 personnes interpellées en Essonne

vendredi 30 novembre 2018 à 7:37 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Une dizaine de personnes ont été interpellées à Viry-Châtillon (Essonne) mardi, indique une source policière. Les enquêteurs les soupçonnent d'avoir organisé des parties de poker clandestines. Cela rapportait jusqu'à 100.000 euros par mois aux organisateurs.

Police
Police © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Essonne, France

La Police a mis un coup d'arrêt aux parties de poker clandestines qui se déroulaient dans des appartements ou au sous-sol d'un pub abandonné à Savigny-sur-Orge.

Après plusieurs mois d'enquête, les policiers du service central des courses et jeux (SCCJ) ont interpellé dix personnes dont huit ont été présentées à la justice pour "tenue de maison de jeu de hasard en bande organisée", indique une source policière.   

Les organisateurs de ces parties clandestines auraient débuté avec une seule table de poker. Le groupe "s'est ensuite scindé" et a ouvert d'autres parties. De grosses sommes d'argent étaient mises sur la table. Dans les salles il y avait des croupiers semi-professionnels, des hôtesses et des massages pouvaient même être proposés aux joueurs, dont certains étaient connus des services de police pour des affaires de stupéfiant ou de vol.  

Les organisateurs de ces parties de poker pouvaient empocher jusqu'à 100.000 euros par mois.  

Au cours des perquisitions, les policiers ont saisi 3.000 euros ainsi que le matériel de jeu dont des tables de poker.