Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une femme grièvement blessée d'une balle dans la tête par un policier à Bordeaux lors d'une intervention

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Le parquet de Bordeaux a indiqué ce lundi soir que la femme qui a agressé un policier à Bordeaux n'était pas décédée. Plusieurs sources policières avaient annoncé sa mort après qu'un autre policier a fait usage de son arme de service.

Le quartier a été bouclé par les policiers.
Le quartier a été bouclé par les policiers. © Radio France - Lisa Guyenne

Une femme a été grièvement blessée d'une balle dans la tête ce lundi 10 mai à Bordeaux par un policier de la BAC, selon des sources policières et judiciaires. Le drame s'est produit pendant une intervention au 2 impasse Laurendon, près de la rue de Pessac. Peu avant 17h, un homme habitant à cette adresse a appelé les forces de l'ordre : sa femme, en pleine crise de démence selon plusieurs syndicats policiers, le menaçait armée de deux couteaux. 

Lorsque cette femme a vu trois policiers de la BAC arriver sur les lieux, elle s'est retranchée dans une pièce de son logement et a pris à partie les policiers, toujours selon les syndicats. Elle a ensuite tenté de se jeter sur les forces de l'ordre, qui ont d'abord fait usage de leur LBD. La femme a continué sa course vers les policiers, qui sont parvenus dans un premier temps à esquiver les coups, mais elle a sorti un de ses couteaux et a blessé à la jambe un des membres des forces de l'ordre. C'est là qu'un autre policier a sorti son arme de service et tiré. La femme, atteinte à la tête, a été transportée à l'hôpital en état d'urgence absolue. Une source policière officielle et des syndicats de police ont annoncé son décès. Dans la soirée, le parquet de Bordeaux a démenti cette information. La procureure Frédérique Porterie a affirmé à l'AFP qu'elle se trouvait dans "un état très grave, en déchocage au CHU de Pellegrin".  

Le parquet de Bordeaux a ouvert deux enquêtes. La première, confiée à la police judiciaire, est ouverte pour violences volontaires avec arme sur personne dépositaire de l'autorité publique. La seconde, confiée à l'IGPN (Inspection générale de la Police nationale), a été ouverte pour tentative d'homicide volontaire. La procureure de la République de Bordeaux, Frédérique Porterie, a également avisé le PNAT (Parquet national antiterroriste), suite à des propos - "Allah Akbar" et "mécréants" - qu'aurait tenu la femme. Le parquet de Bordeaux reste saisi de l'enquête. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess