Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Police : le syndicat Alliance de Haute-Savoie refuse de donner une consigne de vote

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
Haute-Savoie, France

Le syndicat de police Alliance de Haute-Savoie (74) ne cautionne pas la prise de position nationale de son secrétaire général qui appelle "à voter contre le Front national" au second tour de l'élection présidentielle.

Le syndicat  Alliance divisé sur la prise de position de son secrétaire général
Le syndicat Alliance divisé sur la prise de position de son secrétaire général © Maxppp - Maxppp

C'est une prise de position qui a surpris et même particulièrement agacé les policiers dans plusieurs régions de France.

Des policiers qui ne cautionnent pas en région

Lundi 24 avril, à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle, le syndicat Alliance Police Nationale invite dans un communiqué officiel « à voter contre la candidate du Front national » au second tour de l’élection présidentielle. Cette position est défendue parJean-Claude Delage, le secrétaire général du syndicat majoritaire chez les policiers.

En région, nous avons été très, très surpris" — Richard Berthoud du syndicat Alliance en Haute-Savoie

"Un syndicat n'a pas à donner de consignes de vote"-Richard Berthoud

En interne, ce n'est pas aussi simple. "Le syndicat en région a été très surpris", explique Richard berthon, le représentant Alliance en Haute-Savoie. "C'est une prise de position personnelle au secrétaire général (...) Ce n'est absolument pas la position de la zone Auvergne-Rhône Alpes ni celle du syndicat en Haute-Savoie".

Un syndicat n'a pas à donner des consignes de vote

Pour ce policier d'Annecy, une limite a été franchie : "On fait du syndicalisme, pas de politique. On laisse libres tous les policiers de voter pour qui bon leur semble, on n'est pas là pour donner des consignes de vote".

Une position intenable pour l'avenir

Richard Berthoud estime aussi que ce genre de prise de position est intenable : "On travaille avec tous les gouvernements et ministres de l'intérieur qu'ils soient de droite, de gauche ou de tout autre sensibilité politique. Ça ce sont les Français qui en décideront. ce n'est pas à un syndicat policier d'en décider".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess