Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Policier agressé à Rive-de-Gier : un habitant de Saint-Chamond de 21 ans placé en détention provisoire

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Sur les huit suspects interpellés mercredi dans le cadre de l'enquête sur l'agression d'un policier à Rive-de-Gier, six ont été mis en examen ce vendredi. Cinq d'entre eux ont été placés sous contrôle judiciaire. Le dernier, âgé de 21 ans, a été placé en détention provisoire.

Les suspects ont été présentés au juge d'instruction en charge de l'enquête ce vendredi, au tribunal judiciaire de Saint-Étienne.
Les suspects ont été présentés au juge d'instruction en charge de l'enquête ce vendredi, au tribunal judiciaire de Saint-Étienne. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Deux semaines après l'agression d'un policier à Rive-de-Gier, six des huit personnes interpellées mercredi matin ont été mises en examen pour violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique, en réunion et avec arme. Cinq jeunes ont été placés sous contrôlé judiciaire, mais le dernier, âgé de 21 ans, a été placé en détention provisoire.

Un suspect déjà condamné à de la prison avec sursis

Sur les huit personnes arrêtées, deux avait été remises en liberté avant la fin de leur garde à vue, "mises hors de cause" selon le procureur de la République David Charmatz. Les six autres sont originaires de Rive-de-Gier, Givors et Saint-Chamond. Ils ne sont pas connus de la justice pour des faits de violences envers les forces de l'ordre, mais le Couramiaud de 21 ans a déjà été condamné à de la prison avec sursis en 2017 pour cambriolage aggravé.

Blessé à la tête par une bouteille de vodka

L'auteur du jet de bouteille de vodka qui a gravement blessé le brigadier de 51 ans à la tête n'a toujours pas formellement été identifié, aucun des suspect n'a avoué en garde à vue. Ce qui est sûr, c'est que les six suspects font partie du groupe qui a agressé cet équipage de police dans la nuit du 13 au 14 mai. Ce sont des riverains qui avaient appelé la police, pour se plaindre du bruit et des tirs de feux d'artifices. La situation avait dégénéré.

Au total, Jean-Paul s'est vu prescrire 30 jours d'incapacité temporaire de travail. Il va mieux et a pu rentrer chez lui, mais sa convalescence sera longue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess