Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Policier tué à Avignon

Policier tué à Avignon : le tireur présumé identifié par un collègue d’Éric Masson

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Le tueur présumé d'Éric Masson, abattu mercredi 5 mai sur un point de deal dans le centre-ville d'Avignon, a été identifié par un collègue du brigadier décédé selon une source proche de l'enquête. Le procureur de la République confirme que les gardes à vue de deux des quatre suspects ont été levées.

Des policiers tiennent des affiches avec le portrait du policier Éric Masson lors d'un rassemblent devant le commissariat des Champs Élysées pour rendre hommage au policier abattu lors d'un contrôle d'un point de deal vente de stupéfiants a Avignon l
Des policiers tiennent des affiches avec le portrait du policier Éric Masson lors d'un rassemblent devant le commissariat des Champs Élysées pour rendre hommage au policier abattu lors d'un contrôle d'un point de deal vente de stupéfiants a Avignon l © Maxppp - Christophe Petit Tesson

L'homme qui a abattu le brigadier Éric Masson, le mercredi 5 mai, près d'un point de vente de stupéfiants dans le centre-ville d'Avignon, a été identifié par un collègue de la victime selon une source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien ce mardi. Toujours selon cette source, le tireur présumé continue de nier les faits. Son complice présumé reconnaît seulement sa présence sur les lieux du crime, mais n’a pas livré le nom du tireur.

Vers des mises en examen ce mardi soir

Le tireur présumé, âgé de 19 ans, et son complice présumé, âgé de 20 ans, vont être présentés à des juges d'instruction ce mardi, dans la soirée, en vue de leur mise en examen. Le procureur de la République d'Avignon, Philippe Guémas, tiendra une conférence de presse ce mercredi à 11h.

Le tireur présumé continue de nier les faits. Son avocat, Me Louis-Alain Lemaire, a confié ce matin que sa maman confirmait sa présence, chez elle, le soir du meurtre. Pourtant, son fils aurait donc été formellement identifié par un collègue d'Eric Masson. 

Le jeune de 20 ans, soupçonné d'être son complice, reconnait lui, sa présence sur les lieux du crime. Mais il n'a pas pour autant livré, à ce stade, le nom du meurtrier.

Déjà condamnés plusieurs fois, ces deux jeunes hommes ont été interpellés dimanche soir au péage de Remoulins, à une vingtaine de kilomètres d'Avignon. Ils voulaient fuir vers l'Espagne selon les enquêteurs. 

Deux gardes à vue levées

La garde à vue des deux autres personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête ont été levées ce mardi matin confirme le procureur de la République d'Avignon. Il s’agit des gardes à vue de la sœur du tireur présumé et du chauffeur qui a aidé le suspect principal et son complice à prendre la fuite. Tous les deux ont été remis en liberté, sans poursuite à ce stade précise Philippe Guémas.

Un hommage national présidé par le Premier ministre Jean Castex a été rendu à Éric Masson ce mardi après-midi à Avignon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess