Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Policier tué à Avignon

Policier tué à Avignon : le tireur présumé mis en examen pour homicide volontaire, une troisième garde à vue

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Vaucluse

L'homme suspecté d'avoir tué le brigadier Eric Masson continue à nier les faits et a été mis en examen pour homicide volontaire puis incarcéré mardi soir, confirme ce mercredi le procureur de la République d'Avignon, Philippe Guémas, qui indique aussi qu'une troisième personne est en garde à vue.

Éric Masson a été abattu mercredi 5 mai sur un point de deal dans le centre-ville d'Avignon.
Éric Masson a été abattu mercredi 5 mai sur un point de deal dans le centre-ville d'Avignon. © AFP - Nicolas TUCAT / POOL

Le tireur présumé dans l’affaire du meurtre, la semaine dernière, du brigadier Eric Masson a été mis en examen des chefs "d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique" mardi soir, confirme ce mercredi matin le procureur de la République d'Avignon. Le suspect est également mis en examen pour "tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique" sur un collègue d’Eric Masson. Il a été placé en détention provisoire au centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille. 

Un second suspect âgé de 20 ans, "présenté à tort dans les médias comme un complice" a été également mis en examen mardi soir pour "non-assistance à personne en danger" et pour "recel de malfaiteurs". "Il a assisté aux faits sans y participer", indique Philippe Guémas, précisant que le jeune homme a reconnu les faits et a confirmé que le premier suspect a bien tiré sur le policier.

Le tireur identifié par un collègue d'Eric Masson

Le tireur présumé a été présenté à un juge d’instruction dans la journée de mardi. Il continue de nier les faits. Devant le juge d'instruction, "il a invoqué son droit au silence", explique le procureur. Ce jeune homme âgé de 19 ans a été "identifié formellement" par le coéquipier d'Eric Masson.

Un troisième homme en garde à vue

Une troisième personne a été placée en garde à vue mardi, un homme soupçonné d'être le propriétaire du local dans lequel les deux mis en examen ont passé plusieurs jours. Son éventuelle mise en examen lui sera notifiée dans la journée de ce mercredi. Enfin, selon le procureur, "des éléments concrets, dont une adresse, permettent de confirmer" que les suspects se préparaient à fuir vers l'Espagne. Philippe Guémas rappelle que l'enquête est "toujours en cours" et pourrait durer plusieurs mois.  

Eric Masson, 36 ans, a été abattu mercredi 5 mai, vers 18h30 alors qu’il intervenait près d’un point de trafic de stupéfiants, dans le centre-ville d'Avignon. Le fonctionnaire de police, père de deux enfants de 5 et 7 ans, a été touché à l’abdomen et la poitrine. Lors d’une cérémonie d’hommage qui se déroulait mardi après-midi dans la Cité des Papes, il a été nommé "commandant de police et chevalier de la Légion d’honneur".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess