Faits divers – Justice

Policier tué dans l'Aveyron : le chauffard mis en examen pour "homicide volontaire aggravé"

Par Germain Arrigoni, France Bleu samedi 11 avril 2015 à 21:13 Mis à jour le dimanche 12 avril 2015 à 17:15

police illustration
police illustration © Radio France

Le chauffard, qui a percuté mortellement un policier lors d'un contrôle routier vendredi après-midi dans l'Aveyron, a été mis en examen dimanche pour "homicide volontaire aggravé". L’automobiliste était positif au cannabis.

Au surlendemain de la mort d'un policier percuté par un chauffard lors d'un contrôle routier à Aubin (Aveyron), l'automibiliste a été mis en examen pour "homicide volontaire aggravé". "Aggravé parce que la victime est une personne dépositaire de l'autorité publique", a indiqué à l'AFP le procureur de Montpellier, Christophe Barret.

Le jeune homme, âgé de 27 ans, encourt "la réclusion criminelle à perpétuité, il vient d'être placé sous mandat de dépôt et va être incarcéré, a priori à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone", à l'ouest de Montpellier, a précisé le procureur.

Positif au cannabis

Les analyses de sang effectuées sur cet homme ont révélé samedi après-midi qu'il était positif au cannabis, a expliqué le procureur de la République de Rodez, Yves Delpérié.

Cet homme a déjà été condamné pour conduite sous l'emprise de produits stupéfiants, avait indiqué un peu plus tôt le procureur Delpérié, lors d'une conférence de presse à Rodez. Le policier décédé, 36 ans, marié et père d'un jeune enfant, faisait partie d'une équipe effectuant des contrôles de vitesse à Aubin, près de Decazeville. 

"Aucune trace de freinage"

Le chauffard, habitant les environs, roulait à 95 km/h au lieu de 50 km/h en ville, selon les premiers éléments de l'enquête. Attendu par une deuxième équipe 600 mètres plus loin, il avait alors fait demi-tour pour revenir à vive allure vers le premier groupe de quatre policiers.

"Le choc a été extrêmement violent, il n'y a aucune trace de freinage", indiquait le procureur dès vendredi soir sur place. Lors de la garde à vue du conducteur et de son passager (propriétaire du véhicule), le conducteur a déclaré avoir fui le contrôle car il avait "les pneus lisses", a rapporté le procureur.

"Il a affirmé avoir fait un écart pour éviter le policier", mais "plusieurs  témoins", policiers et riverains "n'ont décelé aucune manoeuvre d'évitement", a ajouté le magistrat. L'automobiliste, pare-brise défoncé, s'est arrêté spontanément une centaine de mètres plus loin et a tenté de porter secours à sa victime, selon les premiers éléments de l'enquête.

 

Carte de localisation de Decazeville (Aveyron) - Aucun(e)
Carte de localisation de Decazeville (Aveyron)