Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Policiers agressés à Champigny : des rassemblements organisés devant plusieurs commissariats de France

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Le syndicat de police Alliance a appelé à se rassembler devant les commissariats de France ce mardi après l'agression de deux policiers, à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, durant la nuit du Nouvel An.

Les policiers étaient réunis devant le commissariat de Champigny-sur-Marne
Les policiers étaient réunis devant le commissariat de Champigny-sur-Marne © AFP - Thomas Samson

"Lorsqu'un policier est blessé, c'est l'ensemble de la police qui se sent agressé" estime le syndicat de police Alliance qui a appelé les fonctionnaires à se rassembler, ce mardi, devant les commissariats de France, en réaction à la violente agression de deux policiers au cours de la nuit du Nouvel An à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Devant le commissariat de Champigny-sur-Marne, une centaine de policiers ont répondu à cet appel mardi soir. "C'est pas normal que des policiers se fassent passer à tabac comme ça", notait l'un d'entre eux, Alain, 55 ans. De nombreux autres rassemblements ont été organisés mardi dans l'après-midi un peu partout en France, notamment à Lille, à Saint-Etienne, Bordeaux, Grenoble, ou encore Montpellier et Chambéry

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un capitaine de police et une gardienne de la paix du commissariat de Chennevières-sur-Marne, qui intervenaient pour calmer des jeunes refoulés d'une soirée privée, ont été roués de coups par des dizaines d'individus. Une agression diffusée sur les réseaux sociaux qui a soulevé l'indignation. Les responsables sont toujours recherchés.

Le syndicat Unité SGP Police appelle, de son côté, à manifester la semaine prochaine, le mardi 9 janvier, à partir de midi devant tous les commissariats de France et dans les grandes villes. Dans un communiqué publié ce mardi, le syndicat réclame que "tous les moyens soient mis en œuvre pour interpeller les auteurs de ces lâches agressions et que des sanctions exemplaires à hauteur de agressions commises soient prises." 

Le mouvement Femmes des Forces de l’Ordre en Colère (FFOC) crée en février 2017 appelle également à un rassemblement ce mardi soir à 19h, Place du Trocadéro à Paris pour ne "plus laisser passer de telles démonstrations de haine !".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess