Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Policiers pris à partie à Louviers et à Val-de-Reuil et voitures brûlées lors de la Fête Nationale

Des policiers ont été pris à partie avec des jets de pierre et de mortiers d'artifice dans le quartier de Maison Rouge à Louviers (Eure) dans la nuit du 13 au 14 juillet 2019 et aux abords du commissariat de Val-de-Reuil la nuit suivante. Sept voitures ont également été incendiées.

Plusieurs voitures ont été incendiées à Louviers dans la nuit du 13 au 14 juillet 2019
Plusieurs voitures ont été incendiées à Louviers dans la nuit du 13 au 14 juillet 2019 - Facebook Tu sais que tu viens de Louviers

Louviers, France

C'est sur sa page Facebook que le maire de Louviers, François-Xavier Priollaud condamne avec la plus grande fermeté les atteintes aux biens et aux personnes survenus dans le quartier de Maison Rouge dans la nuit de samedi à dimanche. "Ça s'est passé après le feu d'artifice samedi soir" explique l'élu, "et ça s'est reproduit dimanche en marge de la demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations"

Tout a commencé samedi soir vers 23h30. Les pompiers sont intervenus pour éteindre des feux de poubelles dans le quartier de 1800 habitants.  Des policiers ont ensuite été pris à partie, ils ont reçu des pierres et des mortiers d'artifice. Les faits auraient duré jusqu'à 2h00 du matin, mais le maire, qui apporte son soutien aux forces de l'ordre, se veut rassurant :

Les choses sont rentrées dans l'ordre et je veux remercier les pompiers et les policiers qui sont intervenus pour la sécurité des habitants du quartier" - François-Xavier Priollaud, maire de Louviers. 

Des évènements qui se sont répétés dans la nuit de dimanche à lundi. Après la victoire de l'Algérie face au Nigeria lors de la demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, un cortège d'une trentaine de voitures et de mini-motos s'est rassemblé dans le centre ville de la cité drapière peu après 23h30. Après une première dispersion dans le quartier de Maison Rouge, le cortège se retrouve trois quarts d'heure plus tard aux abords du commissariat de Val-de-Reuil. Des projectiles et des mortiers d'artifice sont lancés, mais la police a rapidement dispersé les individus à l'aide de gaz lacrymogène. Restent une trentaine de piétons et deux mini motos qui seront dispersés trois quarts d'heure plus tard. L'ordre est rétabli vers 3h00 du matin. Des incidents moins graves que ceux survenus dans la nuit du 27 au 28 juin à Val-de-Reuil confirme le maire de la commune, Marc-Antoine-Jamet : 

Sept voitures brûlées en deux nuits

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux véhicules ont été incendiés dans le quartier de Maison Rouge, et quatre voitures dans la nuit de dimanche à lundi toujours à Louviers et une dans une commune des environs. Des incendies suscitant la colère et l'exaspération des habitants sur les réseaux sociaux, notamment sur la page Facebook Tu sais que tu viens de Louviers et agglo quand.  Certains habitants s'interrogent sur l'efficacité des caméras de vidéoprotection installées dans la ville, n'hésitant pas à parler de caméras factices. "Ce sont des vraies et elles fonctionnent" répond un proche collaborateur du maire, avant de tacler la municipalité précédente "en 2014, elles ne fonctionnaient plus et il n'y avait pas de contrat d'entretien. Aujourd'hui elles fonctionnent et elles sont entretenues ! "

Le maire de Louviers confirme les violences commises mais "ça s'est produit dans plusieurs communes de France, ce n'est pas spécifique à Louviers" relativise François-Xavier Priollaud avant de s'appuyer sur les statistiques nationales du ministère de l'Intérieur :   

On a eu deux fois plus de prises à partie de forces de l'ordre cette année pour le 14 juillet que l'an dernier" François-Xavier Priollaud, maire de Louviers

Comme "ça n'apporte rien",  le ministère de l'Intérieur a décidé cette année de ne pas publier le nombre de voitures brûlées  lors du 14 juillet en France. 

La police mène l'enquête 

Aucun policier n'a été blessé pendant les deux nuits. Une enquête menée par la police est en cours pour retrouver les auteurs des violences envers les forces de l'ordre. "On n'est pas dans une zone de non droit"  martèle le maire, "il appartient maintenant à la justice et à la police de faire leur travail". "On a saisi des mortiers qui avaient été abandonnés" explique le commissaire Julien Daubigny. Le matériel est en cours d'analyse génétique et les premières interpellations ne devraient pas tarder.