Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pollution au large de l'île de Porquerolles : la Marine nationale envoie deux navires

mardi 28 août 2018 à 21:19 Par Violaine Ill, France Bleu Azur, France Bleu Provence et France Bleu

La Marine nationale a mobilisé ce mardi deux bateaux pour lutter contre une pollution composée de plaques d'hydrocarbures visqueux de plusieurs kilomètres de long et une dizaine de large. Les plaques dérivent à une vingtaine de kilomètres de l'île de Porquerolles.

Intervention de l'Ailette le 28 août au large de l'île de Porquerolles
Intervention de l'Ailette le 28 août au large de l'île de Porquerolles - Marine Nationale

Porquerolles, Hyères, France

Le bâtiment spécialisé l'Aillette basé à Toulon ainsi que le navire Bélier ont été envoyés mardi 28 août avec des matériels du Centre d'Expertises Pratiques de Lutte Antipollution (CEPPOL) afin d'extraire les résidus épais et huileux étendus en tâches sur plusieurs kilomètres. Les traces de pollution avaient été constatées dimanche à une trentaine de kilomètres au large d'Hyères par le système satellitaire CleanSee.

Les plaques dérivaient en direction de l'île de Porquerolles. Une reconnaissance aérienne par un Falcon a d'abord été lancée avant de déclencher une intervention sur zone.

Première mobilisation importante de lutte contre la pollution en 2018

Il s'agit selon la Préfecture Maritime de la première mobilisation importante cette année des moyens de lutte anti-pollution en Méditerranée. L'intervention de collecte des polluants devrait se terminer mercredi. Les plaques seront ensuite recyclées. Le Procureur de la république de Marseille a été saisi pour déterminer l'origine de cette pollution.