Faits divers – Justice

Pollution à Saint-Cyprien : un an de prison et 75.000 euros d'amende requis

Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 17 octobre 2016 à 19:04

En 2008, les pompiers avaient mis 10 jours à éteindre le feu
En 2008, les pompiers avaient mis 10 jours à éteindre le feu © Maxppp - Philippe Vacher

Le dirigeant de l'entreprise Vitale Recyclage était jugé à Marseille ce 17 octobre, 8 ans après un incendie à Saint-Cyprien. Quelques jours plus tard, un important épisode de pollution aux pesticides s'était déclaré sur la commune. Le parquet a requis un an de prison et 75 000 euros d'amende.

Le maire de Saint-Cyprien a fait le déplacement jusqu'à Marseille. Il s'est porté partie civile dans ce dossier qui a marqué l'histoire de sa commune. Un incendie que les pompiers mettent 10 jours à éteindre, un violent épisode de pollution, et 2000 têtes de bétail abattues.

C'est le dirigeant de l'entreprise Vitale Recyclage qui était poursuivi devant le tribunal correctionnel de Marseille. Marc Archer, le maire de Saint-Cyprien est ressorti un peu dépité de l'audience : "on n'a pas parlé de pollution, c'était une querelle d'experts sur le nombre de tonnes de bois qui ont brûlé, chacun se renvoie la balle, on a parlé de la forme plutôt que du fond".

En tant que partie civile, il réclame 150 000 euros de dommages et intérêts. Le procureur a requis 1 an de prison ferme, 75 000 euros d'amende, et l'affichage du jugement sur la porte de la mairie.

Le jugement sera rendu le 23 novembre

Partager sur :