Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pompier du Loiret incarcéré pour agressions sur mineurs : "je lui aurais donné le bon dieu sans confession !"

-
Par , , France Bleu Orléans

C'est lui qui a alerté les gendarmes à l'été 2019 : le capitaine Michel Gougou, président de l'union des sapeurs-pompiers du Loiret témoigne sur France Bleu Orléans, au sujet de cette affaire d'agressions sexuelles sur des jeunes sapeurs-pompiers à Corbeilles : "ces jeunes, ce sont nos gosses !"

Michel Gougou, président de l'union départementale des sapeurs-pompiers du Loiret
Michel Gougou, président de l'union départementale des sapeurs-pompiers du Loiret © Radio France - Antoine Denéchère

Il est l'homme qui a permis l'ouverture de l'enquête de gendarmerie ayant conduit à la mise en examen de deux pompiers volontaires de Corbeilles-en-Gâtinais pour agressions sexuelles sur mineurs : le capitaine Michel Gougou, président de l'union des sapeurs-pompiers du Loiret, a signalé ses soupçons le 29 juillet 2019 auprès des gendarmes, concernant Stéphane G, alors président de la section des jeunes sapeurs-pompiers de Corbeilles/Bellegarde. Il témoigne sur France Bleu Orléans.

"Fin juillet 2019, j'ai obtenu des informations qui m'ont paru inhabituelles, à propos de soirées ou demi-journées festives, récréatives, au domicile de l'ancien président de la section des jeunes sapeurs-pompiers de Corbeilles/Bellegarde", raconte le capitaine Gougou, qui gère les treize sections associatives de jeunes sapeurs-pompiers du Loiret. Il rencontre donc immédiatement et discrètement trois jeunes sapeurs-pompiers de ce centre secours (ou ex membres de la section).

Le capitaine Gougou signale les faits aux gendarmes le 29 juillet 2019

"Certes, on travaille la cohésion de groupe dans nos sections de jeunes, mais là c'est la limite. Et quand on me dit que le dress-code pour aller à ces soirées, c'est nu, et que la consommation d'alcool et de tabac est de rigueur, ça m'inquiète. Dès que j'ai obtenu des témoignages de jeunes sapeurs-pompiers ou ex jeunes, il m'a paru évident et nécessaire d'aller faire un signalement aux gendarmes." 

Pourquoi cette affaire n'est sortie qu'à l'été 2019, alors que les premiers faits reprochés à Stéphane G. remonteraient à 2005 ?

Très sincèrement, je n'ai pas de réponse à vous apporter. Moi, j'ai côtoyé ce président de section, je ne le connaissais pas plus que ça mais je lui aurais donné le bon dieu sans confession. A aucun moment, on a pu voir, quand il était en public, à l'extérieur, sur des manifestations, quelque attitude douteuse. 

Les témoignages que j'ai récupérés auprès des jeunes le confirment : c'était toujours à domicile, c'était dans un cadre privé. Pour autant, dès qu'en ai eu connaissance, j'ai été obligé de le livrer parce qu'on ne peut pas garder ça pour soi, on est garants de ces jeunes ce sont nos gosses !"

Le capitaine Michel Gougou, président de l'union départementale des sapeurs-pompiers du Loiret

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu