Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pont-l'Abbé | Il aurait étranglé une femme avant de mettre le feu à son appartement

mardi 22 décembre 2015 à 19:22 Par Pauline Kerscaven et Hervé Cressard, France Bleu Breizh Izel

Un homme a été mis en examen pour meurtre et destruction par incendie. Il aurait étranglé une femme, dans la nuit du 14 au 15 décembre, à Pont l'Abbé, avant de mettre le feu à son appartement.

Les gendarmes mènent l'enquête depuis une semaine (photo d'illustration).
Les gendarmes mènent l'enquête depuis une semaine (photo d'illustration). © Radio France

Pont-l'Abbé, France

Un homme de 46 ans a été mis en examen et écroué pour "meurtre" et "tentative de destruction par incendie" dans l'affaire d'homicide maquillé en incendie accidentel, à Pont-l'Abbé. Ce quadragénaire, originaire d'une commune du Sud Finistère, est bien connu des services de justice. "Il a déjà été condamné à une vingtaine de reprises", selon les enquêteurs. 

La victime aurait été étranglée dans son salon

Dans la nuit du lundi 15 au mardi 15 décembre, la victime, une femme de 58 ans, accueille une de ses connaissances. "Elle hébergeait régulièrement des marginaux", confie une source proche de l'enquête.

La soirée est alcoolisée et dérape. "Des traces de strangulation indiquent que la victime aurait été tuée", poursuit l'enquêteur. 

L'homme écroué dit souffrir "d'amnésie"

Le présumé coupable _"reconnaît son implication mais pas les faits". _Il dit souffrir d'amnésie et ne se souvient plus de ce qui s'est passé. Il aurait tenté de maquiller l'incendie en mettant le feu au salon, à l'aide d'un combustible.

Cependant, le médecin légiste n'a retrouvé aucune trace de fumée dans les poumons de la quinquagénaire, ce qui a mis les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Quimper sur la piste du meurtre.