Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Son véhicule doté d'un gyrophare bleu, le faux policier effectue un contrôle routier à Pont-Saint-Esprit

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Son véhicule muni d'un gyrophare bleu, le "shérif" de Pont-Saint-Esprit, sans aucun droit ni titre, contrôle deux véhicules dans les rues de son village. Il a été interpellé par les gendarmes et comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Nîmes en 2021.

Le "shériff" de Pont-Saint-Esprit passera en jugement en 2021
Le "shériff" de Pont-Saint-Esprit passera en jugement en 2021 © Radio France - Ludovic Labastrou

Un gyrophare bleu ne fait pas le policier. Un habitant de Pont-Saint-Esprit risque de l'apprendre à ses dépends. Dans la nuit de mardi à mercredi, sa voiture couronnée d'un gyrophare, il a contrôlé deux véhicules dans les rues du village. Bons citoyens, les deux conducteurs n'opposent pas de "résistance" mais s'interrogent rapidement quant à la nature du "policier". A l'arrière de son véhicule siège un enfant. Une panne de nounou inhabituelle pour les forces de l'ordre en service.

Le bleu du gyrophare dans la nuit ne fait pas le policier

Les deux conducteurs "perplexes", s'en vont trouver la brigade de gendarmerie de Pont-Saint-Esprit pour déposer plainte. Après enquête expresse, la main est mise sur l'auteur. C'est un Spiripontain qui n'a "bien sûr" aucun lien avec les forces de l'ordre. Il déclare avoir acheté le gyrophare pour "faire occasionnellement le shérif" et notamment auprès des jeunes conducteurs.

Le "shériff" a été placé en garde à vue ce vendredi

Il a été placé en garde à vue, garde à vue au cours de laquelle, il a reconnu les faits. Une contrition qui ne lui évitera pas un passage en 2021 devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Les gendarmes rappellent que l'usage d'un gyrophare bleu est interdit et passible d'amende et que l’usurpation d'un titre ou d'une qualité est un délit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess