Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pont-sur-Yonne : en détention pour stupéfiants et violence conjugale

mardi 12 janvier 2016 à 16:36 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Un habitant de Pont-sur-Yonne de 22 ans a été placé en détention ce mardi. Dimanche matin, les gendarmes ont retrouvé à son domicile du cannabis en grande quantité et des armes. C'est sa compagne qui avait alerté les forces de l'ordre, après avoir été frappée une nouvelle fois

Cannabis prêt pour la vente au détail
Cannabis prêt pour la vente au détail © Maxppp

Le jeune homme avait déjà eu un comportement violent avec sa compagne, à plusieurs reprises, notamment quand elle était enceinte. Ce week-end, la jeune femme a quitté le domicile pour se réfugier chez sa belle-mère. Elle a choisi ensuite de porter plainte à la gendarmerie.

De la fausse cocaïne

Dimanche matin, les gendarmes découvrent chez cet habitant de Pont-sur-Yonne 500 grammes de cannabis et deux armes de poing. Ils trouvent aussi une poudre blanche, que le dealer vendait pour de la cocaïne, même si ce n'en était pas. Cela n’en est pas moins un motif de poursuites et de condamnation pour « provocation à l'usage de substance présentée comme douée d'effet stupéfiant ».

Le garçon est bien connu de la justice : il y a quelques mois, le tribunal de Sens prononçait contre lui une peine de sept mois de prison dans une autre affaire. Avant cela il avait déjà un casier judiciaire. Ce mardi, il a été placé en détention provisoire. Il sera jugé le 9 février prochain.