Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pornichet : après les coups de feu sur un parking, un homme à l'hôpital, un autre devant la justice

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le parquet de Nantes a ouvert une information judiciaire pour tentative de meurtre en bande organisée, ce mercredi, au sujet de la fusillade de samedi soir, à Pornichet. Un homme, blessé à la jambe, est toujours à l'hôpital. Un suspect a été déféré.

L'homme de 34 ans s'est présenté de lui-même au commissariat de Saint-Nazaire, ce dimanche.
L'homme de 34 ans s'est présenté de lui-même au commissariat de Saint-Nazaire, ce dimanche. © Radio France - Alain Ginestet

Plusieurs coups de feu avaient retenti, ce samedi soir, sur un parking, avenue Bonne source, à Pornichet. Quatre jours plus tard, ce mercredi, le parquet de Nantes ouvre une information judiciaire pour tentative de meurtre en bande organisée.

Gravement blessé à la jambe

Le motif de "tentative de meurtre en bande organisé" se justifie pour le parquet car selon plusieurs témoins de la scène, les agresseurs étaient plusieurs autour de la voiture où se trouvait la victime, ce samedi, vers 23 heures. L'un d'entre-eux tire avec une arme longue, calibre 12. Une balle laisse une trace sur le volant et une autre blesse gravement à la jambe l'occupant du siège passager, alors qu'il était en train de sortir du véhicule. 

La victime est un homme de 22 ans. Il n'habite pas la région, il était en vacances chez un ami à Pornichet. Ce mercredi soir, il était toujours à l'hôpital de Saint-Nazaire. On lui a prescrit 90 jours d'incapacité temporaire totale.

L'unique suspect déféré

Il s'était présenté de lui-même au commissariat de Saint-Nazaire, ce dimanche, avant d'être placé en garde à vue. Celui qui est le seul suspect interpellé est un homme de 34 ans, il vit à Saint-Nazaire avec sa famille. Il n'était pas connu des services de police pour des faits comparables. Il a été déféré et présenté à un juge, ce mercredi.

La raison de la fusillade reste, à ce jour, inconnue. L'hypothèse principale : une vente de voiture qui aurait mal tourné. C'est en tout cas ce qu'évoquent plusieurs protagonistes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu