Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Porsche incendiée à Nantes : le propriétaire n'est "ni un riche, ni un patron"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Le propriétaire de la Porsche incendiée est révolté. Cet habitant d'Ancenis, âgé de 30 ans, était à la préfecture de Loire-Atlantique lorsque des manifestants ont incendié sa Porsche ce jeudi, comme un symbole de la lutte des classes.

La voiture de luxe a été évacuée ce vendredi matin.
La voiture de luxe a été évacuée ce vendredi matin. © Radio France - Bertrand Pidance

Nantes, France

"Mon fils n'est ni un riche, ni un patron. C'est un jeune cadre de 30 ans qui a travaillé pour se payer cette voiture." Le père du propriétaire de la Porsche incendiée, ce jeudi, lors de la manifestation contre la loi travail est indigné.

Le jeune cadre d'une grande entreprise publique d'électricité était à la préfecture de Loire-Atlantique au moment où sa voiture s'est faite incendier. "Il avait pris une journée de RTT pour faire des démarches administratives. Lorsqu'il a vu sa Porsche en feu, il était sous le choc et m'a appelé directement", raconte son père, qui habite Nantes.

"Mon fils n'est ni un riche, ni un patron"

"Mon fils est passionné de voitures. Il a commencé avec des petits véhicules. Au fur et à mesure qu'il a gagné sa vie, il est monté en gamme."

Ces gens là, je veux qu'ils payent"

"Les gens qui ont brûlé la voiture, je veux qu'ils payent. Et s'ils sont mineurs, je veux que leurs parents payent, s'indigne le père du propriétaire. Je trouve cela intolérable d'être dans un pays de liberté d'expression qui se transforme en pays de destruction."

Le père du propriétaire indique par ailleurs que son fils va porter plainte.

Choix de la station

France Bleu