Faits divers – Justice

Port du voile : nouveau jugement en vue dans l'affaire Baby-Loup

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 25 février 2014 à 16:39

Baby-Loup : la salariée licenciée Fatima Afif à son arrivée aux prud'hommes, en 2010
Baby-Loup : la salariée licenciée Fatima Afif à son arrivée aux prud'hommes, en 2010 © MaxPPP

L'affaire Baby-Loup, du nom de la crèche qui a licencié une employée voulant porter le voile, sera de retour devant la justice en juin. L'un des avocats de la crèche a annoncé mardi que le dossier allait revenir devant la Cour de cassation.

Cette fois, il reviendra à l'assemblée plénière de la Cour de cassation de juger l'affaire Baby-Loup. L'un des avocats de la crèche a annoncé mardi ce nouveau volet du feuilleton lancé en 2008, quand cet établissement des Yvelines a licencié une employée voulant porter le voile.

Symbole du débat sur la laïcité

Le 16 juin prochain, le dossier passera devant la formation la plus solennelle de la Cour de cassation, qui est elle-même la plus haute juridiction française. Cette décision sera donc "hautement symbolique" selon Me Malka qui représente la crèche. Il s'agit pour lui d'un "débat de société lourd, important et essentiel" .

Feuilleton judiciaire

Depuis les faits en 2008, six décisions de justice ont déjà été rendues dans cette affaire entre la crèche privée et son ancienne salariée. Dernier épisode, en décembre 2013 : la cour d'appel de Paris avait confirmé le licenciement pour "faute grave".

Ce n'est pas non plus la première fois que la Cour de cassation se penche sur le cas Baby-Loup, puisqu'en mars 2013 elle avait annulé le licenciement, au motif que cette crèche ne "gérait pas un service public" . Cette décision avait été violemment critiquée à droite comme à gauche.

Baby-Loup, qui accueillait 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 des enfants de familles monoparentales dans un quartier pauvre, a fermé fin décembre 2013. La crèche a évoqué des pressions. Elle doit rouvrir en mars dans une commune voisine.