Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Poulaines : un chien attaque deux de ses congénères, sa maîtresse écope de 300 euros d'amende

mercredi 14 mars 2018 à 18:38 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

La propriétaire d'un chien croisé bouledogue-labrador a été condamné à 300 euros d'amende après des attaques (l'une mortelle) contre deux de ses congénères. Lors du premier incident, la bête était promenée sans laisse ni muselière.

La prévenue était poursuivie pour atteinte involontaire à la vie d'un animal domestique.
La prévenue était poursuivie pour atteinte involontaire à la vie d'un animal domestique. © Radio France - Sarah Tuchscherer

Poulaines, France

Un cocker et sa propriétaire victimes de morsures et un yorkshire mortellement blessé, c'est pour ces deux faits s'étant produits à un mois d'intervalle à l'été 2017, à Poulaines, que la propriétaire d'un chien croisé bouledogue-labrador comparaissait ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Châteauroux. La jeune femme, âgée de 21 ans, a été condamnée à trois amendes de cent euros chacune. La confiscation de l'animal, requise par le parquet, n'a en revanche pas été retenue. 

Ni laisse, ni muselière

La première attaque a eu lieu le 14 juillet dernier. Ce jour-là, la prévenue se promenait avec sa chienne sans laisse ni muselière. Leur chemin a croisé celui de deux promeneuses accompagnées d'un cocker. Le croisé bouledogue-labrador s'est alors jeté sur lui en le saisissant à la gorge. Sa propriétaire a elle-même reçu des coups de crocs à la jambe. Un mois plus tard, le même chien s'en est pris à une autre proie : un yorkshire. Cette fois, malgré l'intervention de sa maîtresse, il ne l'a pas lâché, le yorkshire est décédé. 

A l'audience, la jeune femme a expliqué qu'elle ne comprenait pas pourquoi son animal avait eu ces accès de violence. Elle a assuré que désormais elle ne le sortait plus sans laisse ni muselière et qu'elle avait également sollicité un dresseur. Le comportementaliste consulté dans le cadre de l'enquête a pour sa part indiqué que cet animal n'était pas dangereux en lui-même mais que son comportement potentiellement agressif nécessitait l'usage de la laisse et de la muselière. Le croisé bouledogue-labrador n'est pas considéré comme un chien dangereux