Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour l'ancien patron du Raid, l'IGPN doit devenir un organisme indépendant pour être crédible

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du Raid et désormais député LREM de Seine-et-Marne, estime sur Franceinfo que la police des police, l'IGPN, doit devenir un organe indépendant pour "atteindre sa crédibilité".

L'IGPN, la police des polices, a été chargée d'un nombre inédit d'enquêtes en 2019 : 310 dossiers pour violences policières.
L'IGPN, la police des polices, a été chargée d'un nombre inédit d'enquêtes en 2019 : 310 dossiers pour violences policières. © Maxppp - Gilles Bader

Christophe Castaner a promis ce lundi  la tolérance zéro concernant le racisme dans les rangs de la police. Face aux accusations de violences policières qui se multiplient, le ministre de l'Intérieur veut une réforme "en profondeur des inspections du ministère de l'Intérieur". 

Le député LREM de Seine-et-Marne Jean-Michel Fauvergue estime sur Franceinfo que l'IGPN, la police des polices, doit devenir un organisme indépendant pour "atteindre sa crédibilité". "Comme au Royaume-Uni", précise l'ancien patron du Raid, l'unité d'élite de la police nationale. 

Eviter que les inspections ne soient remises en cause de manière systématique

Pour Jean-Michel Fauvergue, "les gens qui sont à l'IGPN font très bien leur boulot", mais "ils le font sous l'autorité d'un magistrat". Le député plaide donc pour plus de démocratie participative au sein de ces structures : "Pourquoi ne pas faire rentrer aussi des citoyens?", interroge-t-il : les Français viendraient "donner leur avis, pour avoir une indépendance totale". Cela éviterait aussi selon Jean-Michel Fauvergue que "les inspections ne soient remises en cause de manière systématique". 

Pour l'ancien patron du Raid, cette remise en question se fait aujourd'hui, même si l'enquête est bien menée par le magistrat. "Pourquoi? Parce que l'IGPN ce sont des policiers, et les gens disent, ce sont des policiers, donc ils vont couvrir les policiers. Ce n'est pas le cas aujourd'hui, mais il faut l'arrêter avec un acte fort", demande le député de Seine-et-Marne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu