Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Pour l'avocat des parents de Maëlys, "on ne peut pas exclure" qu'elle ait subi "des sévices de nature sexuelle"

jeudi 7 juin 2018 à 12:12 Par Céline Loizeau, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

L'avocat des parents de Maëlys, Fabien Rajon, réagit aux soupçons d'agression sexuelle qui pèsent sur Nordahl Lelandais. Selon lui, cet élément "nous renseigne sur la personnalité de Lelandais".

Fabien Rajon est l'avocat des parents de Maëlys de Araujo.
Fabien Rajon est l'avocat des parents de Maëlys de Araujo. © Maxppp -

La Tour-du-Pin, France

C'est en exploitant l'un des téléphones portables de Nordahl Lelandais, mis en examen pour les meurtres de Maëlys de Araujo en Isère et du caporal Arthur Noyer en Savoie, que les enquêteurs ont découvert une vidéo montrant une agression sexuelle d'une fillette. Il pourrait s'agir d'une petite cousine de Nordahl Lelandais qui réside dans le Gard. Elle et sa famille avaient rendu visite à la famille Lelandais au moment où la vidéo a été tournée. 

La vidéo aurait ainsi été enregistrée une semaine avant la disparition de Maëlys, qui elle a eu lieu dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Pour l'avocat des parents de la petite Maëlys, Fabien Rajon, ce nouvel élément vient un peu plus éclairer sur la personnalité de Nordahl Lelandais.

Un élément qui "nous renseigne sur la personnalité de Lelandais"

"On avait déjà des doutes sur sa personnalité, sur d'éventuels penchants pédophiles, souligne Fabien Rajon. Au fil de l'information judiciaire et notamment des éléments retrouvés sur son téléphone portable et notamment des images à caractère pédophile, ces faits d'une éventuelle agression sexuelle sur une jeune fillette nous renseignent sur la personnalité de Nordahl Lelandais." Des découvertes qui interrogent le conseil de la famille de Maëlys : "On se rend compte au fil des investigations que, certes aujourd'hui il n'y a pas de culpabilité à ce sujet et j'attends de savoir si ces informations sont vérifiées, si les faits sont avérés, mais au fil de l'information judiciaire, on se rend compte qu'il a été dit peut-être un petit peu vite en défense que Nordahl Lelandais n'avait pas de passé ou de penchant à caractère pédophile."

"On ne peut pas a priori de manière irrémédiable, irréfragable dire que ou exclure que Maëlys ait pu faire l'objet de sévices de nature sexuelle." - Fabien Rajon

Les premiers résultats de l'autopsie ne permettent pas d'affirmer de manière scientifique que la petite Maëlys a été victime de viol, notamment car le corps de la fillette est resté six mois dans la nature. "Il n'y a donc rien d’extraordinaire à ce que d'éventuelles traces de sévices sexuels aient pu disparaître (...) La seule conclusion que j'en tire, c'est une conclusion sur la personnalité trouble de Nordahl Lelandais et sur le fait que l'on ne peut pas a priori de manière irrémédiable, irréfragable dire que ou exclure que Maëlys ait pu faire l'objet de sévices de nature sexuelle."

La thèse de l'accident "pas crédible" selon l'avocat

Quant à la stratégie de défense de Nordahl Lelandais, qui évoque un accident, une violente claque fatale à la fillette, Me Rajon n'y a jamais cru : "ça ne nous semble pas très crédible (...) On attend pas grand chose de Nordahl Lelandais, on en attend beaucoup des investigations et je pense qu'on a raison d'en attendre beaucoup parce qu'elles sont poussées avec des moyens humains et techniques qui sont déployés par les trois juges d’instruction de grande ampleur, de grande qualité."

Une perquisition au domicile des Lelandais mercredi

Une perquisition en lien avec cette nouvelle affaire a eu lieu hier matin au domicile des Lelandais, en présence de l'ancien militaire de 35 ans mais aussi de ses parents, en qualité de témoins. En début d'après-midi, Nordahl Lelandais était reconduit dans sa cellule de l'hôpital psychiatrique du Vinatier (Rhône). Il devrait être entendu ultérieurement sur cette vidéo. Pour l'instant, toujours aucune communication du parquet de Grenoble, en charge de ce nouveau volet. L'avocat de Nordahl Lelandais, Me Alain Jakubowicz, n'a pas donné suite à nos sollicitations.