Faits divers – Justice

Pour la FNSEA, on ne tue pas assez de loups en France

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 22 avril 2015 à 11:35

Parc à loups du Gévaudan, en Lozère
Parc à loups du Gévaudan, en Lozère © MaxPPP

Le syndicaliste agricole de la Drôme Jean-Pierre Royannez a remis la pression mardi. Il siège au groupe national loup qui se réunissait à Lyon. Il rappelle que seuls 17 loups ont été abattus en 2014 contre les 36 que la loi autorise à "prélever".

Nouveau coup de colère des éleveurs contre le loup. Jean-Pierre Royannez a remis la pression mardi à Lyon. Le Drômois siège au groupe national loup. Pour l'agriculteur de la FNSEA, on ne tue pas suffisamment de loups en France. 17 ont été abattus depuis l'été dernier, contre 36 "prélèvements autorisés". Pour lui aujourd'hui "la situation n'est plus sous contrôle, le loup n'est plus sous contrôle".

Atteindre le quota avant la transhumance

Le responsable syndical agricole demande qu'on accélère pour atteindre le quota maximum avant la montée des troupeaux dans les estives.  La dernière attaque du loup en France remonte à la semaine dernière. Un troupeau d'une vingtaine de brebis a été attaqué vraisemblablement par une meute de loups, aux portes d'un village, dans la vallée de la Vésubie (dans les Alpes-Maritimes)

La présence du loup en France au 1er septembre 2014 - Aucun(e)
La présence du loup en France au 1er septembre 2014