Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour la première fois, un Creusois, condamné à porter un bracelet anti-rapprochement

-
Par , France Bleu Creuse

Un Creusois qui harcelait son ex-femme a été condamné ce lundi 25 janvier à porter un bracelet anti-rapprochement. Le territoire de la Creuse vient tout juste d'être doté de ce nouveau dispositif qui vise à lutter contre les violences conjugales.

Tribunal de Guéret
Tribunal de Guéret © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Pour la première fois, un Creusois qui harcelait son ex-femme va devoir porter un bracelet anti-rapprochement. Cet habitant de Noth vient d'être condamné à huit mois de prison avec sursis. Il a aussi interdiction d'entrer en contact avec la victime. Il va être équipé d'un dispositif tout nouveau en Creuse : un bracelet qui géolocalise sa position. Si ce sexagénaire s'approche de son ex-compagne, un signal sera envoyé aux forces de l'ordre. Cela devrait permettre de mieux protéger la victime.

Harcèlement et menaces de morts depuis un mois et demi

Le 7 décembre dernier, cette sexagénaire s'est enfuie de chez elle et a annoncé à son mari par téléphone, qu'elle souhaitait divorcer.  Ce sexagénaire dont le casier était vierge a semble-t-il disjoncté : "J'amène la carabine. Je vais te détruire" a-t-il annoncé. Les menaces ont duré quatre jours, jusqu'à ce que la dame se réfugie dans une concession automobile.

Appelés par les concessionnaires, les gendarmes sont intervenus. Le suspect a été placé en garde à vue. Il en est ressorti sous contrôle judiciaire, avec interdiction d'entrer en contact avec son ex-compagne. Il avait aussi une convocation au tribunal pour le printemps. Cinq armes avaient été saisies chez lui, ainsi que des munitions

Pourtant un mois plus tard, cet homme a de nouveau poursuivi son ex-femme en voiture sur une vingtaine de kilomètres, en faisant mine de la percuter. "Je voulais la stresser", a-t-il reconnu.

L'avocate de la victime a qualifié sa conduite de "dangereuse". "Le cadre légal de la justice glisse sur lui", a-t-elle regretté. Pour s'assurer que le sexagénaire ne recommence pas, elle a demandé le bracelet anti-rapprochement. 

Trois bracelets anti-rapprochement pour le territoire de la Creuse

Pour que le bracelet anti-rapprochement soit mis en place, la victime doit être d'accord. Elle doit toujours garder avec elle un boîtier qui lui permet d'être elle aussi géolocalisée. Une distance d'alerte est fixée par le tribunal. En l’occurrence dans cette affaire, elle est établie à 1 km. Une distance de pré-alerte est établie à 2 km. 

Si l'ancien conjoint s'approche à moins de deux kilomètres, il recevra un appel d'un téléopérateur qui lui indiquera la marche à suivre. S'il ne s'y plie pas et s'il s'approche à moins d'un kilomètre, il peut faire l'objet d'une sanction. 

Le territoire de la Creuse a été doté de trois bracelets anti-rapprochement depuis le début de l'année 2021. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess