Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Pour le procureur de Montargis "il y aura un avant et un après 11 mai dans le fonctionnement de la justice"

-
Par , France Bleu Orléans

Pour Loïc Abrial, procureur de Montargis, si après le 11 mai la justice va reprendre peu à peu son cours normal, son fonctionnement va s'en trouver toutefois chamboulé. Le magistrat a également dressé le bilan du tribunal judiciaire de Montargis depuis le début du confinement.

 Loïc Abrial, procureur de la République de Montargis
Loïc Abrial, procureur de la République de Montargis © Radio France - Antoine Denéchère

Aux cotés de Maître Charles-François Dubosc, le bâtonnier du barreau des avocats de Montargis, le procureur de la République de Montargis, Loïc Abrial, a fait le point ce jeudi 30 avril de l'activité pénale et civile du tribunal judiciaire de Montargis depuis le début du confinement. Un bilan marqué par une nette baisse de la délinquance et un traitement à minima des affaires les plus graves. Le magistrat en a profité pour dresser les contours d'une reprise progressive à partir du 11 mai prochain du fonctionnement du ressort de sa juridiction. Une reprise au sein du palais de justice avec une impérieuse nécessité de s'adapter face à la crise sanitaire

Le maintien du traitement des urgences

Depuis le 16 mars dernier et le début du confinement, le tribunal judiciaire de Montargis a continué de fonctionner. Certes à minima face à la crise du Coronavirus mais "toutes les urgences civiles et pénales ont été assurées" indique le procureur de la République de Montargis. Les ordonnances de protection pour les violences conjugales par exemple en matière civile mais aussi les comparutions immédiates ou les affaires avec des prévenus en détention provisoire sur le plan pénal ont été traitées. L'activité du tribunal correctionnel a cependant été fortement impactée avec seulement 5% des affaires programmées qui ont été jugées lors d'une audience hebdomadaire. Sur le plan civil, les avocats ont pu continuer depuis le début de la crise sanitaire à déposer leurs dossiers (50 l'ont été ce 30 avril), des dossiers par exemple en matière de divorce. 

Une nette baisse de la délinquance

Avec le confinement, la juridiction de Montargis a enregistré une baisse d'environ 50% de la délinquance. Une baisse de 65% des atteintes aux biens et de 30% des atteintes aux personnes. Un doublement des procédures en matière d'affaires intra-familiales a toutefois été constaté auprès de la gendarmerie. Les gendarmes ont été beaucoup plus sollicités, pas forcément pour des violences conjugales qui n'ont ni baissé ni augmenté, mais plus pour des disputes ou des conflits familiaux signalés au 17. Par ailleurs plus de 1.500 contraventions ont été dressées pour non respect du confinement. 779 en zone police Montargis, 274 en zone gendarmerie Montargis et 541 en zone gendarmerie Gien.

Un avant et un après 11 mai

Avec la perspective du déconfinement le 11 mai prochain, le tribunal judiciaire de Montargis se prépare à reprendre une activité plus importante voire quasi normale. Face à la menace de Covid-19, loin d'être éloignée, son fonctionnement va s'en trouver cependant fortement chamboulé. "Le fonctionnement de la justice après le 11 mai ne ressemblera pas à celui d'avant" estime Loïc Abrial. Tout un tas de mesures pour "assurer la sécurité des justiciables et des personnels vont devoir être prises" précise le magistrat. Une réflexion est en cours sur l’accueil du public avec notamment un sens de circulation au sein du palais de justice, l'organisation des audiences, des comparutions mais aussi tout autour du travail dans chaque bureau de tous les collaborateurs du tribunal judiciaire de Montargis. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess