Faits divers – Justice

Pour le procureur, les violences à Toulouse ont franchi "le seuil de l'inadmissible"

Par Julien Laignez, France Bleu Toulouse vendredi 15 janvier 2016 à 9:14

Pierre-Yves Couilleau procureur de la République de Toulouse
Pierre-Yves Couilleau procureur de la République de Toulouse © Radio France - Alban Forlot

Violences par armes blanches dans le centre-ville de Toulouse, lutte contre les réseaux de trafic de stupéfiants et manque de moyens de la justice : le procureur de la République Pierre-Yves Couilleau affiche des priorités pour l'année 2016.

Quelques heures avant de décréter ouverte l'année judiciaire 2016, à l'occasion de l'audience solennelle de rentrée du Tribunal de Grande Instance, le vendredi 15 janvier, le procureur de la République de Toulouse Pierre-Yves Couilleau analysait ce vendredi matin en direct sur France Bleu Toulouse les principaux problèmes de délinquance dans la ville rose. 

Encore une fois, l'année  2015 a été marquée par une augmentation du nombre d'agressions sur la voie publique, et en particulier de celles impliquant les armes blanches. 

La réponse est adaptée à chaque cas personnel. Mais je crois que nous avons atteint le seul de l’inadmissible. L’an dernier nous avons eu pratiquement 3 500 procédures de violence. Le message que je veux envoyer c’est que ces faits ne resteront pas sans réponse. L’alcool est une de nos problématiques majeures, la fête a sa légitimité mais le prix à payer à cette fête est excessif, quand la fête se termine par des coups de couteau en ville, le seuil de l’inadmissible est franchi.

— Pierre-Yves Couilleau, procureur de la République de Toulouse. 

L'actualité judiciaire est aussi marquée par deux enquêtes de la police toulousaine dans le domaine des réseaux de trafiquants de drogue. Investigations qui ont permis deux vagues d'interpellations ce jeudi 14 janvier  au Mirail, aux Izards et dans l'interception d'un go-fast au péage de Montauban. En tout, une vingtaine de suspects sont en garde à vue, 4 750 kilos de cocaïne, 14 kilos d'herbe, plusieurs armes automatiques, véhicules, et une importante quantité d'argent liquide ont été saisis. 

Le point sur ces enquêtes avec Julien Laignez. 

deux vagues d'interpellations dans les milieux de la drogue à Toulouse

Sur France Bleu Toulouse, le procureur affiche sa détermination renforcée pour lutter contre les trafiquants de drogue.  

Le parquet de Toulouse mobilisé contre les trafiquants de drogue

Le parquet de Toulouse manque de moyens. Sur ce point, la situation devient tendue, prévient le procureur de la République de Toulouse. Les 23 postes de magsitrats du Parquet ne sont pas tous pourvus, en juin dernier les effectifs sont tombés à... 18 magistrats. 

Sans pleurnicherie je ne peux que dire que si nos concitoyens pensent que notre action est nécessaire, il faut alors qu’ils insistent pour que nous ayons les moyens adaptés à cette action, nous sommes en nombre insuffisant, notre détermination compense en partie ce manque de moyens. Le magistrat du parquet anti-terroriste que j’ai demandé est localisé, pour former un magistrat il faut 32 mois, et entre le moment où la décision est prise et le moment où les renforts arrivent nous sommes toujours très tendus dans l’action, mes mots ont été partiellement entendus, je gage qu’ils le seront davantage encore dans les mois qui viennent.

— Pierre-Yves Couilleau procureur de Toulouse. 

Le parquet de Toulouse manque de moyens