Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour lutter contre les déserts médicaux, l'Aveyron mise sur les maisons de santé

-
Par , France Bleu Occitanie

Après l'Assemblée nationale, la loi de "transformation du système de santé" arrive au Sénat ce lundi. Elle doit mettre fin aux déserts médicaux en France. En attendant des résultats forts, le département de l'Aveyron doit trouver des solutions. A La Fouillade, une maison de santé va ouvrir.

Tensiomètre d'un médecin en Aveyron
Tensiomètre d'un médecin en Aveyron © Radio France - Nina Valette

"Après deux ans, c'est fait, l'ARS (l'Agence Régional de Santé) accepte la création d'une Maison de santé à La Fouillade (Aveyron)", jubile Patrick Calmes le vice-président de la communauté de commune. Avec la mairie et l'un des médecins du village, il se bat pour mettre fin au désert médical dans cette commune au sud de Villefranche-de-Rouergue. 

Comment faire venir les jeunes médecins ? 

En plus d'être vice-président, Patrice Calmels est également médecin généraliste à Villefranche-de-Rouergue. C'est en voyant le nombre de praticiens fondre comme neige au soleil qu'il décide de monter une maison médicale privée. Un projet qui rassemble désormais quatre médecins dans un même bâtiment. "On doit avoir 7.000 patients, soit deux fois la moyenne nationale." 

Patrick Calmes, vice-président de la communauté de commune de Villefranche-de-Rouergue
Patrick Calmes, vice-président de la communauté de commune de Villefranche-de-Rouergue - Nina Valette

Ce sont les bons résultats qui ont poussé le vice-président à proposer l'ouverture d'une nouvelle Maison de Santé public à La Fouillade. "Sur cette commune, il n'y a que deux médecins. Et l'un d'entre eux à 70 ans. Il faut anticiper un départ à la retraite", explique Patrick Calmes. Alors pendant deux ans, la mairie et la communauté de commune ont monté un dossier. Un projet que vient de valider l'ARS. "C'est la communauté de commune va financer le bâtiment, soit 800 000 euros, _la ville va fournir le terrain pour un euro symbolique_", raconte le maire de la commune René Authesserre. Un système qui permettra de faire venir de jeunes médecins pour Patrick Calmes, "Avec un loyer à cinq euros du mètre carré, ça va attirer des jeunes. Mais c'est surtout le fait de travailler à plusieurs qui est un plus". 

Un projet qui a immédiatement séduit le maire de la commune de 1500 habitants. "Mon petit-fils qui fait des études de médecine m'explique que les jeunes ne veulent plus pratiquer la médecine comme avant. Les choses ont évolué. _Les jeunes ne veulent plus être seuls à la campagne_", explique René Authesserre. 

Et la famille dans tout ça ?

L'autre frein pour une installation à la campagne, c'est souvent le conjoint. Le département de l'Aveyron à donc ouvert une "cellule d'aide" pour trouver du travail à la seconde personne du foyer. "Nous avons raté quelques installations parce que le conjoint ne trouvait pas d'emploi. Mais le département a pris la mesure du problème. C'est une excellente chose", raconte Patrick Calmes, vice président de la communauté de commune et médecin à Villefranche-de-Rouergue.

La maison de santé sortira de terre à partir du mois d’octobre 2020 et ouvrira ses portes en 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess