Faits divers – Justice

Poursuivis pour diffamation par Areva, les anti-nucléaires du Sud-Est relaxés

Par Aurélie Lagain et Philippe Chauché, France Bleu Vaucluse jeudi 12 octobre 2017 à 11:06

Les anti-nucléaires ont une nouvelle fois demandé la fermeture du Tricastin et de toutes les centrales françaises
Les anti-nucléaires ont une nouvelle fois demandé la fermeture du Tricastin et de toutes les centrales françaises © Radio France - Alexis Hennebelle

Après trois ans de procédure, Areva a été débouté de sa plainte en diffamation contre plusieurs militants anti-nucléaires du sud de la France. L'entreprise avait notamment été qualifiée de "géant de la mort nucléaire".

Les antinucléaire ont été relaxés mercredi par le tribunal correctionnel de Paris.

Parmi eux, Jean Revest, porte-parole du collectif antinucléaire du Sud-Est. Ils étaient poursuivis pour diffamation par Areva pour un article publié sur le site internet du Comité anti-nucléaire où il était question d'un don de 46.000 euros à la ville d'Avignon. Le géant du nucléaire était notamment qualifié de "géant de la mort nucléaire".

Après trois ans de procédure, Areva est donc débouté.