Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pré-en-Pail : la communauté de communes va porter plainte contre une usagère mécontente de la piscine

-
Par , France Bleu Mayenne

Depuis quelques semaines, une habitante de Pré-en-Pail se bat contre les nouveaux horaires de la piscine imposés par la communauté de communes du Mont des Avaloirs. Pour manifester, elle a bravé l'interdit et nagé hors des horaires d'ouverture...

Une habitante de Pré-en-Pail se bat contre les nouveaux horaires de la piscine.
Une habitante de Pré-en-Pail se bat contre les nouveaux horaires de la piscine. - Capture écran Google Maps

Pré-en-Pail, France

C'est la goutte d'eau qui a tout fait déborder. Nadine, une usagère régulière de la piscine de Pré-en-Pail n'est pas contente. Depuis quelques semaines, les plages d'ouverture au public sont réduites pour laisser place à des cours de natation. Ce lundi, en guise de contestation, elle a nagé hors des horaires d'ouverture et sera bientôt visée par une plainte comme le confirme le Président de la communauté de communes du Mont des Avaloirs. 

Une plainte bientôt déposée

"Je ne suis pas fière de moi car c'est peut-être un peu hors la loi mais pour marquer le coup, je suis entrée et j'ai fait quelques longueurs", explique cette retraitée de l'Éducation nationale. Cette nageuse régulière n'est pas contente car depuis quelques semaines elle ne peut plus se rendre à la piscine de Pré-en-Pail les lundis, jeudis et vendredis matins. La communauté de communes du Mont des Avaloirs a effectivement changé les horaires.

Après l'envoi de courriers et une rencontre en face-à-face avec Daniel Lenoir, le Président de la communauté de communes du Mont des Avaloirs, elle décide ce lundi matin d'aller nager dans la piscine de Pré-en-Pail, malgré l'horaire spécialement réservé aux cours de natation. "Je n'ai pas entravé les cours. Quand je suis arrivée à 10h30 dans le grand bassin, les enfants étaient dans le petit bassin. Quand ils ont commencé à entrer dans le grand bassin, je suis sortie de la piscine", précise-t-elle. 

Et d'ajouter : "Je n'y retournerai pas parce qu'on m'a dit que il y aurait peut-être les gendarmes la prochaine fois". Reste que cette action symbolique n'est pas du goût de Daniel Lenoir : "C'est une entrée par effraction. Cette personne s'est affranchie du paiement de son ticket. Elle a montré une forme de désobéissance stupide de mon point de vue. J'ai donc demandé à ce que l'on dépose une plainte pour remettre les choses à leur place"

Une baisse du service public ? 

"Déjà qu'on n'a pas grand chose ici, si on veut profiter d'un bassin de piscine de plein air, plus agréable qu'une piscine couverte, il faut aller à Alençon ou Bagnoles de l'Orne, raconte-t-elle. Il y a effectivement des créneaux ouverts au public l'après-midi mais il y a un monde fou ! Nager c'est vraiment compliqué."

Son amie, Bénédicte, confie sa crainte pour sa commune : "On n'arrête pas de dire qu'il faut revitaliser les centres-bourgs. On a un service super et il y a un côté absurde, c'est une piscine qui fonctionne et on le laisse partir à vau-l'eau".

Le Président de la communauté de communes du Mont des Avaloirs, Daniel Lenoir, rétorque : "C'est grotesque ! Au contraire, nous renforçons le service public car nous offrons aux enfants la possibilité de se former à la natation. Beaucoup d'enfants ne savent pas nager et c'est dramatique car chaque été il y a beaucoup de noyades"

L'ouverture prochaine de la piscine de Vilaines-la-Juhel, dont la date n'est toujours pas fixée, ne rassure pas notre retraitée qui craint la fermeture à long terme de la piscine de Pré-en-Pail. "Je ne sais pas s'il est possible de la rassurer, s'agace Daniel Lenoir. J'ai envie de lui dire de ne pas crier avant d'avoir mal. Cette piscine est vieille, elle a d'énormes fuites. Nous avons mis tous les moyens possibles. Un jour ou l'autre nous ferons de gros travaux et donc il y aura bien une fermeture temporaire".

Cette fuite de 60 mètres cubes d'eau par jour coûte à la communauté 20.000 euros par an, en plus de l'entretien normal de l'établissement. Pas de quoi refréner la retraitée qui espère pouvoir de nouveau se baigner le matin en extérieur.