Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Premier week-end de confinement : quelles infractions dans les deux Charentes ?

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les mesures ont été "globalement très respectées" ce week-end dans nos deux Charentes, assurent les préfectures des deux départements. 117 personnes ont été verbalisées en Charente, 370 en Charente-Maritime, où quelques personnes ont également été placées en garde à vue pour outrage à agent.

Un contrôle routier de gendarmerie - illustration.
Un contrôle routier de gendarmerie - illustration. © Radio France - Adèle Bossard

Près d'une semaine après la mise en place du confinement pour freiner l'épidémie de Coronavirus, "les règles sont de plus en plus respectées dans les deux Charentes", d'après les préfectures des deux départements

Un peu plus de 2 000 véhicules ont été contrôlés samedi en Charente. Sur tout le département, 117 personnes ont été verbalisées au cours du week-end. Aucun incident particulier n'est à signaler, contrairement au département voisin.

Trois fois plus de verbalisations en Charente-Maritime qu'en Charente

En Charente-Maritime, 370 personnes ont été verbalisées à l'issue des journées de samedi et dimanche, contre 1 000 la semaine dernière. "L’immense majorité des citoyens a pris conscience de la gravité de la crise", affirme le préfet du département, Nicolas Basselier. 

A chaque fois, c’est 135 euros d’amende pour "non-respect des consignes de confinement" : une balade trop loin de son domicile, sans justificatif de déplacement. Des scènes devenues malheureusement banales et qui, de temps en temps, tournent mal. 

Les forces de l'ordre victimes d'insultes et de crachats

Les forces de l’ordre ont parfois été insultées en Charente-Maritime au cours des derniers jours. Pire encore, certains riverains leur ont craché au visage en leur faisant croire qu’ils étaient atteints du Coronavirus. "Heureusement, ça reste très rare", prévient la préfecture qui assure que cela ne concerne "que trois ou quatre personnes". Elles ont toutes immédiatement été placées en garde à vue et seront présentées à un juge, une fois la crise sanitaire passée.

Sur l’île de ré aussi, quelques comportements hostiles ont été recensés. Des voitures immatriculées 75 -Paris- ont été vandalisées. Mais le préfet reste optimiste : "Ces faits sont marginaux !" insiste-t-il. Nicolas Basselier appelle toutes les personnes confinées en Charente-Maritime à ne pas "relâcher leur comportement" dans les jours et semaines à venir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu