Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Première attaque de l'ourse Claverina en Soule

L'ourse Claverina, réintroduite en octobre dernier en Béarn, est suspectée d'avoir dévoré une brebis à Larrau, en Soule, dans la nuit de lundi à mardi. Elle a été géolocalisée à proximité du lieu où a été découvert le cadavre.

L'ourse Claverina lors de son lâché le 4 octobre 2018.
L'ourse Claverina lors de son lâché le 4 octobre 2018. - ONCFS

Larrau, France

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques parle de "forte présomption", mais pour Jean-Marc Bengochea, il n'y a aucun doute : c'est bien l'ourse Claverina qui est à l'origine de l'attaque qu'il a subi dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 avril.

L'éleveur, également maire de la commune de Larrau, a signalé mardi soir la découverte d'une brebis morte aux services de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). "On a d'abord pensé à un chien errant. Le lendemain, les agents de l'ONCFS ont fait un constat, en nous informant qu'ils avaient de gros doutes. On a reçu les informations de la géolocalisation de l'ourse ce soir, vers 19h, et le préfet m'a indiqué que Claverina se trouvait à 500 mètres du lieu de l'attaque à 4h du matin."

Les agents de la chasse font également état de traces de morsures. L'attaque s'est produite dans une ferme que Jean-Marc Bengochea et son fils louent à 2km de leur domicile, à suelement 800 mètres d'altitude.

"Une brebis est venue à la maison, complètement affolée" Jean-Marc Bengochea

"On ne pensait pas qu'elle pouvait descendre si près des fermes"

Pour l'édile, c'est le désarroi qui domine. "On sait que cette ourse est habituée à faire des va-et-vient entre la Navarre et la Soule. On n'aurait jamais pensé qu'elle allait descendre aussi bas. D'ici 15 ou 20 jours, tous les troupeaux vont monter, il y aura forcément de nouvelles attaques, c'est une grosse inquiétude."

En novembre, avant son hibernation, Claverina avait déjà attaqué une brebis en Navarre. Ces derniers jours, elle avait été repérée pour la première fois en Soule, dans la commune d'Alçay, ce qui nourrissait les craintes des éleveurs souletins. Après cette première attaque sur leur territoire, ils envisagent de se réunir dans les prochains jours. 

Ce vendredi, "le rapport de l'ONCFS fera l'objet d'une expertise technique de la DDTM" indique la préfecture, "afin d'activer, dans les meilleurs délais, une éventuelle procédure d'indemnisation."

Choix de la station

France Bleu