Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Premières patrouilles de policiers en VTT à Auxerre et Sens

lundi 12 mars 2018 à 19:18 Par Denys Baudin et Isabelle Rose, France Bleu Auxerre

Les premières patrouilles de police en VTT ont été lancées ce lundi à Auxerre et Sens. Par groupe de deux ou trois, ces patrouilles ont pour objectif de se rendre plusieurs fois par semaine dans des quartiers différents pour être au plus près des habitants et des commerçants.

1ère patrouille de policiers en VTT à Auxerre
1ère patrouille de policiers en VTT à Auxerre © Radio France - Isabelle Rose

Auxerre, France

Des policiers sillonnent la ville en VTT dans le cadre de la police de sécurité du quotidien. Un binôme qui interviendra à vélo deux à trois fois par semaine dans différents quartiers. 

En centre ville à Auxerre, sur leur VTT flambant neuf , les deux gardiens de la paix sillonnent la zone piétonne. Les quelques passants présents sont un peu surpris : " Je découvre, ça permet un contact humain plus proche, _c'est positif "_explique cet auxerrois." Ils sont rapides avec ces vélos et peuvent réagir plus vite." souligne une auxerroise. "Cela m'est complètement égal, je me sens déjà en sécurité." explique encore un autre habitant. 

" On est plus mobile et plus discret " — Noémie, gardien de la paix

Selon Noémie Prin, gardien de la paix et volontaire pour cette patrouille, circuler à vélo comporte des avantages : "On est plus mobile et plus discret. S'il y a des interventions à faire et que l'on est dans le secteur, on sera plus rapide à vélo que les collègues en voiture."

"On a besoin de voir la présence policière." — Audrey, commerçante

L'objectif est aussi d'aller au contact des habitants et des commerçants. Audrey qui travaille dans un commerce du centre ville apprécie : " Cela nous permet de poser des questions et de voir des choses qui ne vont pas et de les alerter. Il faut avoir des gens qui patrouillent comme çà. On a besoin de voir la présence policière."

La patrouille sillonnera tous les quartiers explique Mickael Silaquie, autre policier a vélo : "Que ce soit à Sainte-Geneviève, les Rosoirs, on ira partout où c'est nécessaire." Un dispositif identique a été mis en place à Sens.

Noémie Prin et Mickaël Silaquie - Radio France
Noémie Prin et Mickaël Silaquie © Radio France - Isabelle Rose

Des patrouilles plus proches des habitants et des commerçants