Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près d'Orléans : un suspect confondu par son ADN deux ans après un cambriolage

-
Par , France Bleu Orléans

L'auteur présumé d'un cambriolage à Saint-Jean-de-la-Ruelle en janvier 2019 a été interpellé et déféré à la justice ce mardi 20 avril. Agé de 23 ans et domicilié à St-Jean-de-Braye, il a été confondu grâce à son ADN.

Brassard Gendarmerie, Gendarme, (photo illustration)
Brassard Gendarmerie, Gendarme, (photo illustration) © Radio France - Sophie Glotin

L'auteur présumé d'un cambriolage commis en janvier 2019 à Saint-Jean-de-la-Ruelle, dans l'agglomération d'Orléans, a été interpellé à Saint-Jean-de-Braye, autre commune de l'agglomération orléanaise. Déféré à la justice ce mardi 20 avril, le jeune homme de 23 ans a reconnu les faits et sera jugé en octobre dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). 

Un ADN inconnu au départ

En fait, il a été identifié grâce à son ADN, plus de deux ans après le vol par effraction. L'ADN avait été prélevé sur les lieux du cambriolage (un pavillon de Saint-Jean-de-la-Ruelle), par les enquêteurs. Mais cet ADN était alors inconnu des services de police.  Sauf qu'il a récemment été rentré dans la base de données des forces de l'ordre, après d'autres faits commis par le jeune homme. 

Interpellé mardi dernier par la BAC

Les policiers se rendent alors compte que l'ADN correspond à celui relevé sur les lieux du vol, deux ans plus tôt. Ils convoquent donc le jeune de 23 ans, domicilié à Saint-Jean-de-Braye, mais comme il ne répond pas à cette convocation, ce sont les policiers de la BAC, la brigade anticriminalité, qui l'interpellent chez lui mardi. Placé en garde à vue, l'homme a reconnu les faits. Il est laissé libre en attendant sa convocation devant le tribunal judiciaire d'Orléans en octobre 2021.
 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Il a été identifié grâce à son ADN. L'ADN était inconnu des services de police lors du cambriolage, mais il a récemment été rentré dans la base de données des forces de l'ordre pour d'autres faits. Son ADN a alors "matché" avec celui relevé sur les lieux du vol, deux ans plus tôt. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess