Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Près de 400 animaux périssent dans l'incendie d'une ferme en Seine-Maritime

vendredi 11 mai 2018 à 18:04 Par Laurent Philippot, Victoria Koussa et Emmanuel Grabey, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Un incendie s'est déclaré ce vendredi 11 mai vers midi dans une exploitation agricole de Yerville, près d'Yvetôt, en Seine-Maritime. Un hangar s'est entièrement embrasé. A l'intérieur, des chèvres, des agneaux et des brebis, qui ont péri dans le sinistre.

Des agneaux, des brebis et des chèvres ont péri dans l'incendie (photo d'illustration)
Des agneaux, des brebis et des chèvres ont péri dans l'incendie (photo d'illustration) © Maxppp - Julio Pelaez

Yerville, France

Il est environ midi ce vendredi quand des employés de la ferme du Pimont allument un feu de détritus à une dizaine de mètres d'un hangar. Pour une raison encore inconnue, les flammes du foyer se propagent au bâtiment. L'entrepôt de 1 000 mètres carrés s'embrase et est entièrement détruit. 

180 agneaux, 170 brebis et 50 chèvres dans le hangar

"On travaillait un peu plus loin, on a vu des grosses fumées noires", raconte le propriétaire de la ferme, Julien Roussignol. "Quand on est arrivé devant le bâtiment, il était déjà au trois-quarts en feu. On est entré avec un salarié pour ouvrir le maximum de barrières pour laisser sortir les animaux, mais on a tout de suite reculé car on ne pouvait rien maîtriser".

A l'intérieur, 170 brebis, 180 agneaux et 50 chèvres, sans compter la centaine de tonnes de fourrage et autant de céréales. Ils ont pu sauver une trentaine de brebis, et une quinzaine d'agneaux, mais les autres animaux sont la proie des flammes : c'est un quart de l'exploitation de Julien Roussignol, le propriétaire, qui vient de partir en fumée. Les pompiers de Seine-Maritime ont sécurisé un stock d'azote liquide tout près des lieux.  Par chance ni les propriétaires,  ni les salariés de l'exploitation n'ont été blessés.

Le propriétaire pense pouvoir compter sur les assurances

Désemparé, Julien Roussignol ne peut maintenant que compter sur la bonne volonté et la rapidité des assurances, lui qui s'est lancé dans l'élevage ovin il y a 2 ans.  Il est bien couvert, toute l'électricité a été faite par un professionnel, donc les assurances devraient fonctionner. Mais comme il dit, "on ne gagne pas d'argent avec les assurances, et on connaît la légendaire lenteur de l'administration. J'aurais préférais garder mon bâtiment debout avec mes chèvres dessous".