Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

800 hectares brûlés en montagne, dans le sud de la Haute-Garonne

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie

Les pompiers font face à de très importants incendies depuis lundi après-midi dans les Pyrénées. 800 hectares ont brûlé près de la station de ski du Mourtis, où la neige est absente, et la végétation sèche, mais aussi au-dessus de Bagnères-de-Luchon.

Le col de Menté, sur la commune de Boutx (Haute-Garonne)
Le col de Menté, sur la commune de Boutx (Haute-Garonne) © Radio France - Mathieu Ferri

Les pompiers de Haute-Garonne sont mobilisés depuis lundi après-midi sur deux incendies, en haute-montagne, dans le sud du département. Le premier a débuté sur la commune de Boutx, près de Saint-Béat. Le deuxième à Jurvielle, près du col de Peyresourde, non loin de Bagnères-de-Luchon.

A Boutx, près de 420 hectares ont brûlé, selon le Service Départemental d'Incendie et de Secours, dans le secteur d'Argut-Dessus. Le feu a débuté dans l'après-midi du lundi 24 février, et il s'est étendu petit à petit à flanc de montagne, sur le versant sud, jusqu'à monter tout près de la station de ski du Mourtis. Il y avait deux foyers distincts, expliquent les pompiers : un a débuté à Argut-Dessus, l'autre plus au loin, sur les pentes du col de Menté.

"Nous sommes à des situations estivales en terme de météo" - le maire de Boutx

"Ce sont des estives qui ont brûlé" explique André Melazzini, le maire de Boutx, "des prairies qui servent l'été aux ovins". "Nous sommes à des situations estivales en terme de météo" selon l'élu, avec des prairies très sèches pour la saison. La neige a disparu (ou n'est pas apparue) depuis le début de l'hiver avec les températures.

Les pompiers ont pris le télésiège 

"La forêt n'a pas été touchée" précise le maire, "ni la station de ski du Mourtis". Il n'y a pas eu d'évacuation des vacanciers de ce site de sports d'hiver, qui tourne d'ailleurs au ralenti faute de neige. Les pompiers du Comminges ont cependant utilisé le télésiège de la station du Mourtis lundi dans la nuit pour se positionner au sommet de la montagne, et stopper le feu en cas de besoin. Les flammes ont fini près d'un restaurant d'altitude.

L'incendie de Boutx a été stoppé dans la journée de mardi 25 février. Les pompiers sont aussi intervenus sur un autre incendie, toujours dans la montagne, à Jurvielle, près du col de Peyresourde. Dans ce secteur du Luchonnais, le feu a débuté dans l'après-midi de mardi. Il a été fixé dans la soirée. Dans ce secteur, 400 hectares ont brûlé, explique le capitaine Jérôme Chialva, adjoint au chef de centre de Saint-Gaudens, qui a commandé les opérations. "Des estives, mais aussi de la végétation buissonnante. Ce mercredi matin, nous considérons que le feu est éteint" explique le pompier, qui estime que cela fait"trois, quatre ans" que les pompiers interviennent pour des incendies de montagne, à cette période de l'année.

En tout, 800 hectares ont donc brûlé en deux jours dans les Pyrénées commingeoises.

Ecobuage mal maîtrisé, ou cigarette jetée dans l'herbe?

Quant à l'origine de l'incendie, c'est la grande question. "Actuellement il y a beaucoup de promeneurs, ça peut être une cigarette", estime André Melazzini, qui penche pour l'origine accidentelle. La piste de l'écobuage mal maîtrisé n'est pas à exclure non plus. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu