Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Près de Cahors, la balle d'un chasseur traverse une voiture en marche

lundi 17 décembre 2018 à 20:31 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie et France Bleu

Les deux occupants n'ont pas été blessés. Le chasseur a été interpellé et placé en garde à vue. Il a reconnu avoir visé un sanglier de l'autre côté de la route.

Le véhicule touché par la balle du fusil de chasse
Le véhicule touché par la balle du fusil de chasse - Gendarmerie nationale

Saint-Géry, France

Les occupants de la voiture n'ont pas le temps d'avoir peur ce dimanche après-midi vers 15h30, dans le Lot. Alors que leur Austin Mini roule sur le chemin départemental 653, entre Vers et Saint-Géry, une balle de fusil de chasse traverse le véhicule de part en part.

Le projectile de gros calibre entre par la carrosserie au dessus de la vitre arrière droite, avant de ressortir par le toit. Au passage, il brise les vitres arrières. Un fragment de balle est même retrouvé dans l'habitacle.

Les deux occupants, domiciliés à Cahors et Mercuès, ne sont pas blessés. Mais le bilan aurait pu être très lourd : la voiture est équipée d’un siège bébé, vide à ce moment là.

La balle vient d'une battue de chasse, organisée dans le secteur. Arrivés sur les lieux, les gendarmes de Saint-Géry contrôlent le directeur de battue et plusieurs chasseurs. L'un d'entre eux, âgé de 57 ans, et domicilié dans les Hautes-Pyrénées, reconnaît alors avoir utilisé son arme en visant un sanglier qu'il venait de voir de l'autre côté de la route.

Le chasseur bigourdan est interpellé et placé en garde à vue dans les locaux de gendarmerie à Saint-Géry. Il sera prochainement convoqué par le tribunal correctionnel de Cahors pour mise en danger d’autrui par violation manifestement délibérée d’une obligation réglementaire de sécurité et de prudence.