Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de Falaise, la gendarmerie met fin à une fête clandestine d'une centaine de personnes

Ce vendredi 5 mars, les gendarmes ont été appelés en début de soirée par des habitants d'Ernes (Calvados) qui se plaignaient de tapage nocturne. Une soirée clandestine, d'environ 100 personnes, était organisée dans un gîte. L'organisateur a été interpellé et les participants verbalisés.

La fête n'aura pas duré longtemps, les gendarmes sont intervenus en début de soirée. (Image d'illustration).
La fête n'aura pas duré longtemps, les gendarmes sont intervenus en début de soirée. (Image d'illustration). © Radio France - Stéphane Milhomme

Les gendarmes du Calvados sont intervenus ce vendredi 5 mars, en début de soirée, pour mettre fin à une fête clandestine. Plusieurs fêtards s'étaient réunis dans la petite commune d'Ernes, près de Falaise. 

L'organisateur de la soirée serait un jeune militaire d'une trentaine d'années. Il avait loué un gîte d'une capacité de 20 personnes pour son anniversaire. Seulement, il aurait invité beaucoup "d'amis" et une invitation aurait également été relayée sur les réseaux sociaux. 

Des jeunes de toute la Normandie étaient donc présents à cette fête, mais l'organisateur n'est pas originaire de la Région.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Deux gardes à vue

Les voisins, alertés par le bruit, ont appelé la gendarmerie en début de soirée, pour tapage nocturne. La fête clandestine a pris fin aux alentours de 21 h 30. 

Environ 30 personnes ont été verbalisées pour non-respect du couvre-feu. Une procédure judiciaire est en cours. 

La procureur de la République de Caen, Amélie Cladière, informe finalement que deux potentiels organisateurs vont être placés en garde à vue ce samedi. Le but est de savoir "comment l'information a été diffusée, et si la soirée été payante ou non."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess