Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Près de Rennes, il agresse violemment son voisin et diffuse la scène en direct sur Facebook

Un homme âgé de 36 ans a été condamné mardi 6 août à quatre ans de prison ferme et un avec sursis par le tribunal correctionnel de Rennes. Le week-end dernier, à Miniac-sous-Bécherel, en Ille-et-Vilaine, il a passé à tabac son voisin et a filmé la scène en direct sur Facebook.

L'agresseur a filmé les scènes de violence sur le Facebook live
L'agresseur a filmé les scènes de violence sur le Facebook live © Maxppp - LUONG THAI LINH/EPA/Newscom

Miniac-sous-Bécherel, France

Une violence insoutenable selon les gendarmes. Un homme de 36 ans a agressé violemment son voisin chez lui et a filmé toute la scène en direct sur Facebook. L'agresseur a été jugé mardi 6 août par le tribunal correctionnel de Rennes et a été condamné à quatre ans de prison ferme, plus un an avec sursis, mise à l'épreuve et l'obligation de soins.

Le rôle de Pharos

Il est 5 heures du matin ce samedi 3 août quand la plateforme Pharos d'harmonisation, d'analyse et d'orientation des signalements prévient les gendarmes d'Ille-et-Vilaine qu'une vidéo montrant une scène de lynchage est diffusée sur le Facebook live. Elle se déroule à Miniac-sous-Bécherel dans le nord du département.

Un homme est en train de s'acharner sur un jeune qui n'est autre que son voisin, les coups sont nombreux sur son visage et sur tout le corps. L'agresseur menace de le tuer en pointant un pistolet sur la tête de sa victime.  De leur côté les gendarmes, en exploitant le compte de l'auteur présumé, arrivent à le localiser; à 7h20 les militaires de la compagnie de Montfort-sur-Meu et des renforts de Rennes notamment pénètrent dans son logement et l'interpellent immédiatement.

La victime en état de choc

Les gendarmes trouvent aussi dans la maison la victime dont le visage est tuméfié et qui est en état de choc. Le jeune est pris en charge par les pompiers.  Il était présent à l'audience de mardi. L'agresseur, dont le casier judiciaire est déjà bien chargé, a donc été condamné à quatre ans de prison ferme, un an avec sursis- mise à l'épreuve, une obligation de soins et d'indemnisation de la victime.