Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Noyal-Châtillon-sur-Seiche : une femme mise en examen pour avoir poignardé son conjoint

jeudi 13 septembre 2018 à 12:24 Par Céline Guétaz, France Bleu Armorique

Après le meurtre d'un homme de 53 ans mercredi soir, à son domicile de Noyal-Châtillon-sur-Seiche, au sud de Rennes, sa conjointe reconnait lui avoir porté plusieurs coups de couteau. Elle a été mise en examen ce samedi.

Le couple vivait dans un pavillon de Noyal-Châtilon-sur-Seiche depuis une dizaine d'années
Le couple vivait dans un pavillon de Noyal-Châtilon-sur-Seiche depuis une dizaine d'années © Radio France - Céline Guétaz

Noyal-Châtillon-sur-Seiche, France

La conjointe du quinquagénaire retrouvé poignardé à mort, mercredi soir dans son pavillon de Noyal-Châtillon-sur-Seiche a été mise en examen ce samedi 15 septembre du chef d'homicide volontaire avec préméditation. Elle a été également placée en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention.

Cette femme âgée de 42 ans était présente sur les lieux du drame lorsque les pompiers sont arrivés sur place mercredi soir vers 22h. Blessée à la main, elle a, dans un premier temps, indiqué que son couple avait été agressé. Mais au fil de ses déclarations et de ses contradictions, les enquêteurs ont finalement écarté cette hypothèse de l'agresseur. Elle a reconnu les faits vendredi soir.

Un drame familial 

Le couple vivait depuis une dizaine d'années, dans ce quartier pavillonnaire très tranquille. L'homme, employé chez PSA était "discret" selon des voisins. La femme, d'origine brésilienne, est assistante maternelle. Le couple a un enfant. La quadragénaire a également trois autres enfants, nés d'une première union. Un voisin indique que la femme lui avait confié il y a quelques semaines "que le couple allait se séparer". La quadragénaire a été placée en garde à vue pour homicide volontaire dès jeudi matin. Cette garde à vue a été prolongée avant une présentation au parquet ce samedi matin.  Dans la maison, le soir du drame, le petit garçon du couple, un enfant âgé de 8 ans dormait à l'étage.