Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de Toulouse, la commune de Cugnaux lutte contre la cabanisation

-
Par , France Bleu Occitanie

À Cugnaux, au sud-ouest de Toulouse, le maire Albert Sanchez fait la chasse aux constructions illégales. Alors qu'une maison individuelle est en train de sortir de terre sans aucune autorisation en pleine zone naturelle classée chemin de la Cressonnière, le premier magistrat a saisi la justice.

Chemin de la Cressonnière à Cugnaux, la construction illégale est sortie de terre "en peu de temps" selon le riverains
Chemin de la Cressonnière à Cugnaux, la construction illégale est sortie de terre "en peu de temps" selon le riverains © Radio France - Pascale Danyel

Le chantier illégal de maison individuelle à Cugnaux se trouve chemin de la Cressonnière, presque en face du terrain des gens du voyage, en pleine zone non constructible. C'est la trame verte du sud de la commune où cette riveraine appréciait pouvoir se promener : "C'était un lieu de balade, bucolique, complètement dégagé en peu de temps". Cette retraitée explique "être allée voir ce portail gigantesque". Il s'agit de piliers d'un mètre quatre-vingt qui marquent l'entrée avec un mur de parpaings comme clôture. 

Des méthodes "de filous"

Depuis plusieurs jours, le projet du nouveau propriétaire prend forme : les réseaux seraient tirés, selon le maire Albert Sanchez, et les fondations entamées. Florence, habitante de Cugnaux, n'en revient pas : "Je trouve ça triste et horrible, c'est plus que des méthodes de filous, les gens n'ont plus de respect". Elle commente : "Il y a des gens qui se battent honnêtement pour avoir un terrain et d'autres qui se croient au-dessus des lois".

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lutte contre la cabanisation

D'après le maire, le terrain agricole fait 3.000 mètres carrés. Le nouveau propriétaire l'aurait acheté entre 10 et 15.000 euros. Si il avait été constructible, il aurait fallu compter 150 à 200.000 euros assure Albert Sanchez. Le premier magistrat de la commune parle de "cabanisation". Il explique que ces constructions illégales sont très courantes sur les terrains agricoles :  le propriétaire installe d'abord une cabane, abri de jardin ou mobil-home, puis il construit le plus vite possible un bâtiment en dur. Le maire annonce qu'il publiera dans le prochains jours un arrêté municipal pour interrompre les travaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess