Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Presque deux fois moins de morts qu'en 2018 sur les routes de Touraine entre le 1er janvier et le 2 avril 2019

-
Par , France Bleu Touraine

Huit personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la circulation, depuis début janvier 2019, en Indre-et-Loire. L'an dernier, au 2 avril, il y avait déjà quinze victimes.

La vitesse, l'alcool et la drogue ont été identifiés comme la cause de plus de la moitié des huit accidents mortels
La vitesse, l'alcool et la drogue ont été identifiés comme la cause de plus de la moitié des huit accidents mortels © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXP

Indre-et-Loire, France

La préfecture d'Indre-et-Loire publie sur son site internet les chiffres de la mortalité routière dans le département, depuis le début de l'année. Contrairement à ce qu'on constate au niveau national, en Touraine les statistiques sont nettement moins mauvaises que l'an dernier. Entre le premier janvier et le 2 avril, il y a eu huit morts cette année, sur les routes d'Indre-et-Loire : quatre hommes et quatre femmes. L'an dernier, sur la même période, il y avait déjà eu 15 victimes. Il faut dire que le début 2018 avait été exceptionnellement meurtrier. 

La vitesse, la drogue ou l'alcool identifiés comme étant la cause de plus de la moitié des accidents

Parmi les éléments à retenir pour les accidents mortels depuis début 2019, l'âge des victimes : la moitié d'entre elles avaient entre 18 et 23 ans. Une vitesse excessive est à l'origine de trois accidents. Deux autres fois, l'autopsie des conducteurs a montré la présence de drogue et d'alcool dans leur sang. Les causes des trois autres accidents mortels n'ont pas été identifiées.

Deux conducteurs de deux-roues et deux piétons parmi les huit victimes

Il n'y a pas eu d'accident mortel sur l'autoroute : tous ont eu lieu en agglomération ou sur des routes secondaires (dont trois sur des routes sur lesquelles la vitesse maximale a été baissée à 80 kilomètres-heure, depuis l'été dernier). Un cycliste et un motard figurent parmi les victimes, ainsi que deux piétons : deux femmes décédées après avoir été renversées. L'une d'entre elles, âgée de 67 ans, se trouvait sur le trottoir lorsqu'une voiture est venue la faucher, lundi dernier, à Chinon.