Faits divers – Justice

Un prêtre mis en examen pour viol : "des faits graves et inadmissibles" pour l'archevêque de Strasbourg

Par Lucile Guillotin, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu jeudi 29 septembre 2016 à 16:24

L'archevêque de Strasbourg Jean-Pierre Grallet
L'archevêque de Strasbourg Jean-Pierre Grallet © Maxppp -

L'archevêque de Strasbourg Mgr Grallet se dit ce jeudi "choqué" après l'incarcération d'un prêtre soupçonné de viol. L'abbé Hubert Spitz a été incarcéré mercredi à Colmar.

L'archevêque de Strasbourg, Jean-Pierre Grallet, se dit "choqué" après l'incarcération d'un prêtre soupçonné de viol, d'agression sexuelle et d'abus de confiance. Le curé de Wintzenheim, Hubert Spitz, âgé de 58 ans, a été incarcéré mercredi à Colmar.

L'affaire a éclaté à la suite d'un signalement de Tracfin (le service du ministère des finances contre les circuits financiers clandestins) qui a détecté d'importantes sommes d'argent qui transitaient sur le compte du prêtre. Il pourrait s'agir d'argent détourné. Selon les premiers éléments, le curé aurait versé de l'argent à une victime en échange de faveurs sexuelles. La jeune-femme est aujourd'hui âgée de 26 ans, les faits auraient démarré il y a plus de 10 ans.

L'archevêque de Strasbourg, Jean-Pierre Grallet, parle de "faits graves et inadmissibles" et il affirme que la pédophilie n'a pas sa place dans l'église. Hubert Spitz devait rejoindre la paroisse de Thann le 2 octobre.