Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Prévention de la récidive : 24 000 condamnés bénéficient en Ile-de-France de mesures alternatives à l'incarcération

-
Par , France Bleu Paris

Laurent Ridel, Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires d’Ile-de-France  (DISP) était l'invité de France Bleu Paris lundi matin à l'occasion des 20 ans des services d'insertion et de probation. Il y en a huit en Ile-de-France.

Illustration bracelet électronique
Illustration bracelet électronique © Maxppp - Nicolas Vallauri

Île-de-France, France

Les services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP) célèbrent leurs 20 ans. En Ile-de-France il y en huit, un par département. Laurent Ridel, Directeur Interrégional des Services Pénitentiaires d’Ile-de-France  (DISP) était l'invité de France Bleu Paris lundi matin. 

A côté des prisons, nous avons des services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP), un par département, qui sont chargés de faire en sorte que le temps pénitentiaire soit un temps utile, pour les détenus, 13 200 détenus hébergés dans les 17 établissements pénitentiaires d'Ile-de-France, mais aussi à l'extérieur ce que l'on sait moins, nous avons 24 000 personnes, suivies, condamnées, et qui participent à des travaux d'intérêts généraux, qui sont libérés conditionnels, en sursit avec mise à l'épreuve, placés sous bracelet électronique et qui sont donc suivis, contrôlés par ces huit services pénitentiaires d'insertion et de probation. 

Toute l'interview est à écouter en vidéo : 

Choix de la station

France Bleu