Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Prise d'otage à la prison d'Ensisheim : le psychologue libéré, le détenu maîtrisé

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Un détenu récidiviste a pris en otage un psychologue pendant près de 8h ce jeudi à la prison d'Ensisheim dans le Haut-Rhin. Le détenu a été maîtrisé par le GIGN peu avant 19h, le psychologue a été libéré.

Un périmètre de sécurité a été installé devant la prison d'Ensisheim
Un périmètre de sécurité a été installé devant la prison d'Ensisheim © Radio France - Patrick Genthon

Ensisheim, France

Mickaël Gulgenmann, 27 ans, a retenu en otage un psychologue de la maison centrale d'Ensisheim dans le Haut-Rhin pendant près de 8h ce jeudi. Ce détenu récidiviste s'était retranché dans la salle de consultation médicale de l'infirmerie de la prison, au 1er étage vers 10h45.

Une équipe du GIGN, venue de Paris, était arrivée sur place à 16h, "compte-tenu du caractère dangereux de l'individu" avait précisé le préfet du Haut-Rhin, Pascal Lelarge. Les négociations se sont achevées un peu avant 19h. Le détenu s'est rendu sans violence et le psychologue a été libéré.

Une 3e prise d'otages en deux ans pour ce détenu

Ce jeudi en fin de matinée, le détenu a téléphoné ce jeudi au quotidien régional Les Dernières Nouvelles d'Alsace pour annoncer sa prise d'otage. "Je détiens actuellement le psychologue et je tiens une lame sous sa gorge. Je sais que je vais encore prendre mais je veux que mon affaire soit médiatisée", a déclaré aux DNA Mickaël Gilgenmann. L'homme dénonçait le "traitement de l'administration pénitentiaire". Il souhaitait se rendre sur la tombe de son père décédé en mai dernier.

La centrale d'Ensisheim dans le Haut-Rhin - Radio France
La centrale d'Ensisheim dans le Haut-Rhin © Radio France - Patrick Genthon

Une cellule de crise avait été ouverte au ministère de la justice et en préfecture. Un périmètre de sécurité avait été établi autour de la prison. 

Les autorités ont activé une cellule de crise - Radio France
Les autorités ont activé une cellule de crise © Radio France - Patrick Genthon

L'homme est "coutumier de ces faits" raconte Christophe Schmitt. En 2014, il avait pris en otage une psychologue pendant six heures à la prison de Toul en Meurthe-et-Moselle. La même année à Metz, il avait pris en otages deux gardiens de prison.

  - Aucun(e)
-
Choix de la station

France Bleu