Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Réau : un surveillant pris en otage par trois détenus

-
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Un surveillant de prison a été retenu pendant trois heures ce samedi, par trois détenus de la prison de Réau, en Seine-et-Marne. L'homme a été libéré sain et sauf en début de soirée.

prise d'otage à Réau
prise d'otage à Réau © Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

Réau, France

La prise d'otage a débuté peu après 16h, ce samedi après-midi, à la prison de Réau en Seine-et-Marne. Trois détenus, condamnés pour meurtre, ont retenu un surveillant du centre pénitentiaire pendant trois heures, dans une cellule du quartier des longues peines. Ils l'ont menacé avec une arme de fabrication artisanale, "a priori un poinçon", a indiqué la procureure de Melun, Béatrice Angelelli.

Un des détenus voulait être transféré dans une autre prison

L'un des détenus réclamait d'être transféré dans un autre centre pénitentiaire. Selon la procureure de Melun : "Le transfèrement a été accordé, c'était le motif essentiel de la négociation avec le Raid, unité d'élite de la police." Après trois heures de négociations, les détenus ont donc finalement relaché le surveillant, "sain et sauf". Sur le réseau social Twitter, le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, a salué le _"sang froid"_de ce surveillant.

Samedi soir, les trois détenus ont été placés en garde à vue. Il y a deux ans, une prise d'otage avait déjà eu lieu dans la prison de Réau. Un détenu avait retenu pendant cinq heures un surveillant, avant de se rendre. Il avait été ensuite condamné à tois ans de prison supplémentaires.

Choix de la station

France Bleu