Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prison avec sursis pour trois jeunes qui avaient frappé un lycéen à coup de manche en bois à Romans-sur-Isère

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Trois jeunes albanais de 20 à 22 ans condamnés à des peines de 6 et 9 mois de prison avec sursis, pour avoir déclenché une bagarre et frappé un lycéen à coup de manche de bois à coté du lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère. Les faits se sont déroulés il y a presque deux ans jour pour jour.

Palais de Justice de Valence
Palais de Justice de Valence © Radio France - Mélanie Tournadre

Des peines de six  et neuf mois de prison avec sursis ont été prononcées contre ces trois jeunes albanais qui avaient déclenché une bagarre devant le lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère  le 28 mars 2017. A l'époque, deux de ces jeunes étaient élèves du lycée professionnel. Très bons élèves même, l'un félicité par les professeurs et premier de sa classe. Pas le profil d'un agresseur.

Motif futile

Mais un de leur copain se fait importuner par un autre lycéen. Une histoire futile de regard déplacé et de crachat. Ce copain est un peu frêle et les jeunes albanais pour le défendre réunissent leur bande d'amis. Ils se retrouvent à sept sur le parking de la grande surface à côté de leur établissement scolaire, et s'en prennent à l'auteur du crachat. C’est là que les choses dégénèrent. Coups de manche de bois, coups de poing et coups de pieds, le lycéen tombe au sol blessé. Cinq jours d'ITT.

Un mineur jugé plus tard

Ces trois albanais, majeurs, ont reconnu les faits et ont dit regretter leurs actes. Inconnus de la police avant cette bagarre et très bien insérés, ils ont respecté leur contrôle judiciaire depuis deux ans. Ils ont donc été condamnés à de la prison avec sursis malgré des faits qualifiés de "violences aggravées, en réunion avec arme et préméditation". Dans la bagarre générale sur le parking, un de leur copain mineur avait sorti un couteau et blessé un autre jeune dans le dos, il sera jugé prochainement au tribunal pour enfant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess