Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conflit de voisinage en Maurienne : il vole l'arme de service de son voisin policier

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Un homme de 59 ans a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel d'Albertville (Savoie) à quatre mois de prison avec sursis pour avoir volé l'arme de service de son voisin policier. Il s'agissait d'une vengeance après un conflit de voisinage.

Le voisin a dérobé l'arme de service du policier (illustration)
Le voisin a dérobé l'arme de service du policier (illustration) -

Un homme de 59 ans a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel d'Albertville (Savoie) à quatre mois de prison avec sursis. Le 8 novembre dernier, cet habitant de Saint-Avre, en Maurienne, avait dérobé le pistolet automatique de son voisin, agent de la police aux frontières.  

C'est une simple affaire de voisinage qui a conduit le prévenu devant le tribunal. L'homme ne s'entend pas avec son voisin, alors, quand il en a l'occasion, il dérobe son arme de service (un pistolet automatique) chez lui en prenant aussi les munitions qui vont avec.  Le voleur ne s'en servira pas, c'était plus pour embêter son voisin que pour commettre un délit. Il se débarrassera même de l'arme dans un buisson. 

Évidemment, une enquête est immédiatement ouverte, le policier qui s'est fait voler son arme a des doutes. Après une semaine d'investigation, les gendarmes de Saint-Jean-de-Maurienne mettront la main sur le coupable, qui reconnaît les faits. L'homme devait être jugé le 22 novembre dernier mais il avait demandé un délai pour sa défense. Il comparaissait donc ce jeudi et a été condamné à quatre mois de prison avec sursis. L'arme a été rendue à son propriétaire. 

Saint-Avre, en Savoie
Saint-Avre, en Savoie © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess